LA JOURNEE DU YEN

jeudi 16 septembre
Auteur: Marc Fiorentino
Il y a 9 ans - Le 16/09/2010 à 07h09

L'événement de la journée a été bien sûr l'intervention de la banque du Japon et surtout les débats qu'elle a déclenchés dans les salles de marché sur son effet à moyen et long terme

UNE INTERVENTION NE SERT A RIEN

c'est ce qui circulait hier dans les salles de marchés. Avec une idée communément acceptée qui est de dire qu'à moyen et long terme une intervention ne peut pas renverser une tendance mais qu'à court terme elle peut freiner la spéculation. C'est vrai. Sauf si l'intervention va dans le sens naturel de la tendance et ça nous le saurons en fonction des fondamentaux dans deux ou trois mois. En attendant, les traders vont chercher à provoquer tous les jours la Banque du Japon pour connaître les ressources qu'elle est vraiment prête à engager dans cette bataille.

ON BUTE TOUJOURS SUR 3800

Le chiffre de la production industrielle américaine, trés en déça des anticipations, a découragé ceux qui voulaient tenter de franchir la barrière des 3800.

NOUS NE NOUS METTRONS PAS EN FAILLITE

C'est ce qu'a déclaré la Gréce par la voie de son ministre des Finances. Pas question de restructurer la dette grecque! Dont acte. Mais restructurer est parfois une meilleure solution que de s'acharner avec une dette qu'il sera impossible de rembourser.

LE THE S'ENVOLE AUSSI

A l'heure où le café atteint des nouveaux records poussé par la spéculation, le thé de Sarah Palin flambe. La course aux primaires républicaines de 2012 a commencé et les victoires successives des candidats du Tea Party aux nominations pour le Sénat pésent dans la balance. Hier c'était Christine O Donnell qui a créé la suprise en devenant la candidate républicaine pour l'élection du sénateur du Delaware. On assiste à un véritable basculement à droite du parti Républicain qui pourrait presque faire passer Bush pour un gauchiste. A suivre car c'est peut être le début d'un séisme politique aux Etats Unis.

ADOPTION DE LA REFORME DES RETRAITES

Tant mieux. Même si les députés se sont sentis obligés de faire leur cinéma.

DU COUP, ERIC WOERTH VA POUVOIR PARTIR

ras le bol de l'affaire Bettencourt et de l'affaire dans l'affaire, et de l'affaire dans l'affaire dans l'affaire

APRES LES RETRAITES, LA SECU

Nous avons trois bombes à retardement dont le tic tac devient de plus audible. Les retraites, la dette et l'assurance maladie. Le gouvernement s'est attaqué à la retraite, tant mieux même si nous avons à peine fait la moitié du chemin (l'âge de départ à la retraite doit être de 67 ans et il faut surtout améliorer le taux d'emploi des seniors). Il s'attaque maintenant à l'assurance maladie. Il va falloir économiser 2.5 milliards et ce n'est que le début quand on connaît l'impact, là aussi, de l'allongement de la durée de la vie.

LE GROUPE BARRIERE TENTE LA BOURSE

Avec la sortie d'Accor actionnaire à 42.8% du groupe d'hotels et de casinos, c'était prévu depuis juillet. C'est parti avec une valorisation probable inférieure à 900 millions d'euros.

VOILA C'EST TOUT
BONNE JOURNEE

MAY THE FORCE BE WITH YOU

Le Morning Zapping de
Marc Fiorentino

Décryptez l’actualité tous les matins. 180 000 personnes se lèvent du bon pied grâce au Morning Zapping de Marc Fiorentino

À découvrir également sur meilleurplacement.com