La mort de la banque traditionnelle ?

mercredi 10 septembre
Auteur: Marc Fiorentino
Il y a 6 ans - Le 10/09/2014 à 07h18

Hier Apple a frappé un grand coup. On attendait l'Iphone 6 et le 6 plus. On attendait l'I watch. Mais on a eu en plus l'Apple Pay. Un système de paiement sans contact qui protège en plus les données personnelles de l'utilisateur. Après Facebook et sa banque, après Paypal, avant Google, Apple va porter un coup qui peut être mortel pour les banques traditionnelles.

APPLE PAY

Annonce hier par Apple d’un système de paiement sans contact, l’Apple pay
Pour moi c’est une révolution. Pas une révolution technologique car la norme utilisée, la norme NFC, existe déjà sur d’autres smartphones. Seulement voilà. Apple est un trend setter. Et tant qu’Apple n’a pas lancé une tendance, elle ne prend pas. Apple Pay ce n’est pas un gadget. C’est le début de l’explosion des banques classiques.

LA BANQUE DE VOS ENFANTS SERA FACEBOOK, APPLE OU GOOGLE

Le paiement est le cheval de Troie qui va permettre à Apple, Facebook et déjà Paypal d’entrer dans le métier des banques de détail et de leur faire une concurrence sans merci. Nous sommes dans la banque là où nous êtions en France dans les télécoms avant l’arrivée de Free. Au début d’un tremblement de terre. Pour nos enfants, surtout les plus jeunes, il sera naturel de tout acheter et tout payer par leurs smartphones ou leur ordinateurs à travers des sites ou des stores qu'ils utilisent tous les jours.Peut être même en payant un jour avec des Google dollars.

ELLES N'Y ECHAPPERONT PAS

Les banques ont échappé à la crise des subprimes, à la crise de la dette, elles ont contrôlé la concurrence de la banque en ligne mais cette fois ci elles vont devoir s’adapter vite, très vite, car c’est le fondement même de leur profitabilité qui est attaqué.

IPHONE 6, 6 PLUS ET I WATCH

Bon. On est foutus. Il va falloir les acheter (à partir de 709 euros pour le 6, et de 809 pour le 6+) et notre rapport obsessionnel aux smartphones va encore s'aggraver. J'espère que l'I watch donnera l'heure quand même.

L'HOMME QUI SCANDALISE LES FRANÇAIS

C'est la une du Parisien avec la photo de Thévenoud qui ne payait ni ses impôts, ni ses loyers. C'est la curée...Il s'explique en se déclarant atteint de "phobie administrative". Nous aussi. Mais maintenant on a la "phobie politique"

LE CHIFFRE DU JOUR

145,000 exemplaires vendus en 4 jours de la Trierweiler et ce n'est pas fini (comme dit la pub sfr qui me rend dingue). La maison d'édition a déjà tiré 470,000 exemplaires. Trierweiler mieux que Lévy et Musso? Et pourquoi pas le Goncourt du livre trash?

IL DEVIENT SUICIDAIRE

On se demandait comment Hollande tenait face à ce tsunami. Il ne tient pas en fait. Il craque. Il veut en finir. Il part en Irak vendredi. Et s'il ne se fait pas tirer dessus là bas, il prévoit de continuer en Libye puis sur la frontière entre la Russie et l'Ukraine. Cet homme a besoin d'un secours psychologique d'urgence.

ILS NOUS TAPENT SUR LES NERFS

Les pilotes d'Air France veulent encore faire la grève. Il faut faire comme Reagan avec les contrôleurs aériens: les virer.

LES TITRES

qui font que j'adore lire le Parisien: "Il secourt sa fille et neutralise un pédophile"
"des artistes se mobilisent pour les employées des ongleries".

ON VA ENFIN POUVOIR SE BOURRER LA GUEULE

avec des Bordeaux. Les Chinois en achètent moins. Les exportations de Bordeaux dans le monde ont chuté de 28% au premier trimestre. Et donc les prix vont baisser. Il est des noooooootres, il a bu son verre comme les auuuuuuuutres....

LA GRANDE BRETAGNE MENACE L'ECOSSE

La Banque d'Angleterre a averti les Ecossais que s'ils devenaient indépendants, ils ne pourront pas conserver la livre sterling comme monnaie. Et certains vont même plus loin en les menaçant de les obliger à adopter l'euro: le non à l'indépendance devrait donc l'emporter.

VOILA C'EST TOUT
BONNE JOURNEE

MAY THE FORCE BE WITH YOU

Le Morning Zapping de
Marc Fiorentino
Miniture Morning

Décryptez l’actualité tous les matins. 180 000 personnes se lèvent du bon pied grâce au Morning Zapping de Marc Fiorentino

À découvrir également sur meilleurplacement.com