La perte du Triple A Français; une question de jours ou d'heures...

lundi 12 décembre
Auteur: Marc Fiorentino
Il y a 7 ans - Le 12/12/2011 à 07h12

La question n'est plus de savoir si la France va prendre son triple A mais de savoir quand, qui va lui enlever et de combien de crans. On va enfin tourner la page de ce combat hystérique et ridicule que mène le gouvernement depuis des mois...

Est-ce que le sommet Européen va permettre à la France de conserver son triple A?
Non. C'est cuit. Depuis longtemps. Cela fait des mois que la France aurait du perdre son triple A. La question n'est plus de savoir si elle va perdre son triple A mais quand, par qui et de combien de crans. En fait le quand et la par qui sont liés. Si c'est Standard and Poor's qui dégaine la première ce sera avant la fin d'année, dans les jours qui viennent. Si c'est Moody' s ce sera à la mi-janvier. La perte d'un cran est acquise, reste à savoir si on en perdra deux tout de suite, ou un maintenant et un dans quelques mois. Il vaut mieux qu'on perde les deux tout de suite pour qu'on n'en parle plus.

Le gouvernement a changé de discours sur la perte du Triple A
Il n'a pas le choix. Il doit effectuer un virage à 180 degrés. Il faut juste rappeler qu'il y a encore six mois pour les Français le triple A était totalement inconnu des Français sauf pour les andouillettes. C'est le gouvernement qui a sensibilisé les Français au sujet en expliquant en gros que le triple A c'était notre richesse nationale et que le perdre c'était la fin du monde. On va maintenant nous expliquer que le triple A en fait ne sert )à rien et qu'on n'en a pas besoin. Une magistrale, mais vraiment magistrale erreur de communication.

Perdre son triple A ce n'est quand même pas une bonne nouvelle
Quand on a un déficit massif, une dette de 1700 milliards d'euros, une croissance nulle, pas de vrais plans d'austérité et aucun programme, ni à droite ni à gauche, de relance de la croissance, comment peut on imaginer conserver son triple A juste en s'accrochant désespérément à l'Allemagne ? C'était un combat absurde, qui nous a fait perdre du temps et qui nous a détourné du seul objectif que ne nous devrions avoir: relancer la croissance pour réduire le chômage. Nous allons perdre le triple A, tournons la page et laissons les andouilles rêver de conserver leur notation.
A lire également
Immobilier : le meilleur placement, c’est réduire son crédit

Une rentrée d’argent inattendue ? Au lieu de laisser dormir cet argent sur des comptes dont la rémunération est au plus bas, pourquoi ne pas utiliser ces fonds pour rembourser un crédit immobilier par anticipation, soit en partie ou dans sa totalité ? Mais attention, le contrat de prêt peut prévoir une indemnité pour ce remboursement anticipé. Sauf si l’emprunteur a su négocier (et ce n’est pas évident) pour réduire cette pénalité ou mieux ne pas s’en acquitter…

Lire la suite
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M IMMOBILIER Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos

À découvrir également sur meilleurplacement.com