La pression monte

lundi 31 mai
Auteur: Rédaction meilleurtaux Placement
Il y a 3 mois - Le 31/05/2021 à 07h13

Après la Chine, c'est au tour des États-Unis.
Ils veulent siffler la fin de partie.
Mettre fin au Far West des "monnaies" virtuelles.
Ce matin le Financial Times annonce que les États-Unis se sont (enfin) décidés à réglementer les cryptomonnaies.

LA RAISON...

...invoquée par la Chine et les États-Unis pour cette soudaine envie de contrôler le marché des cryptomonnaies est la volonté de protéger les épargnants contre des risques de perte importants.
Mais l'explication n'est pas convaincante.
La Chine et les États-Unis sont motivés par d'autres raisons.

POUR LA CHINE

Le but est clair.
Ils veulent pousser le e-yuan et ils veulent pouvoir contrôler, grâce à leur propre monnaie virtuelle, instantanément, tous les mouvements de fonds de tous les consommateurs et investisseurs chinois.

POUR LES ÉTATS-UNIS

Les raisons sont différentes.
Ils veulent tout d'abord limiter un marché de plus en plus contrôlé par les "ennemis" des États-Unis, plus de 60% des monnaies virtuelles sont "minées" en Chine et 5% en Iran.
Ils veulent également limiter l'utilisation des cryptomonnaies qui pourraient un jour concurrencer le dollar et permettent déjà de contourner les sanctions américaines.

LE BUT...

...des Chinois et des Américains est donc très différent.
Et pourtant ils ont décidé de se concerter pour mettre un terme au développement non contrôlé des cryptomonnaies.
Il y a déjà eu plusieurs meetings inter agences gouvernementales pour trouver des solutions.

MISSION ACCOMPLIE

L'émission de C'est Votre Argent spécial cryptomonnaies était passionnante.
Et l'objectif a été atteint : je commence à comprendre un peu mieux comment les cryptomonnaies fonctionnent et comment les intégrer, ou pas, à une gestion de son argent.
Je vous livre les enseignements que j'en ai tirés.

TOUT D'ABORD

Il y a un consensus, même parmi les plus chauds partisans, sur le fait qu'on ne devrait pas parler de cryptomonnaies, mais de cryptoactifs. Ce ne sont pas des monnaies, mais des actifs.
Et des actifs spéculatifs.
Essentiellement.
Ces différents cryptoactifs n'ont rien à voir entre eux : certains comme le bitcoin ont un stock émis à terme limité, d'autres n'ont aucune limite, et d'autres comme l’Ethereum, le principal challenger du bitcoin, ont un stock limité mais le plafond pourrait être relevé.

LE CONSENSUS...

...a été aussi de dire que pour mieux comprendre le fonctionnement de ces cryptoactifs il fallait investir, même un montant symbolique, sur une plateforme dédiée afin de mieux comprendre le concept de blockchain.
Même après une heure d'émission, le principe du "mining" reste assez mystérieux, j'ai juste compris que pour "miner" il fallait résoudre des équations de plus en plus complexes qui demandaient de plus en plus de capacité informatique. Et enfin si le bitcoin et ses cousins sont des actifs spéculatifs, comme d'autres actifs spéculatifs, et très volatils, à vous de voir si vous avez envie d'avoir dans votre portefeuille un actif qui peut varier de 25% en une journée.
Dans tous les cas, ce doit être une toute petite partie de vos actifs.

AH, J'AI OUBLIÉ

J'ai aussi compris avec ce C'est Votre Argent Spéciale Cryptomonnaies que ces cryptoactifs sont aux Millenials et aux GenZ ce que l'or est aux boomers.
Chacun sa valeur refuge.

À PART ÇA ?

QUOI DE NEUF ?

LE RECORD

Un record dont on se serait passé.
220 milliards d'euros.
La prévision de déficit budgétaire en 2021.
47 milliards de plus que prévu.
Et ça ne va pas s'arranger avant les élections de 2022.

LE COUP DE PEINTURE

Total.
Le pétrolier.
Total s'est repeint en vert.
Et s'appelle maintenant TotalEnergies.
Avec un numéro d'équilibriste difficile, maintenir la production d'hydrocarbures tout en investissant sur les énergies dites renouvelables.
Bon courage.

REVOIR "C'EST VOTRE ARGENT"

Le plan de relance européen, la révolution fiscale mondiale, le changement de la face du monde (rien que ça...), où vont les marchés ? À quelles actions la reprise française va-t-elle profiter ? L'impact de la pression climatique sur les investissements, quelles actions acheter ? Le top 3 des gérants... nous avons échangé sur ces sujets et répondu à toutes les questions avec nos Jedi de l'économie et de la finance : Ana Boata, Directrice de la recherche macroéconomique d’Euler Hermès ; Eric Bleines de Swiss Life Banque Privée ; Sébastien Korchia d'UBS La Maison de gestion ; et l'immense Benaouda Abdeddaïm.
Vous souhaitez voir le replay ? C'est ici.

DU COTÉ DES MARCHÉS

Par Pascal Malula, Analyste Bourse MP
Vendredi, le CAC40 avait fini la semaine en beauté, c’est le moins que l’on puisse dire : +0,75% à 6 484 points, au plus haut des 21 dernières années. Le CAC40 GR, qui tient compte des dividendes réinvestis, se payait le luxe de clôturer au-dessus des 18 300 points (+0,80%), signant un record historique. La nervosité palpable entourant la perspective d’une surchauffe économique ne parvient pas à freiner pour l'instant des indices évoluant à des niveaux sans précédent.
Faute de nouvelles économiques, la dernière séance de mai devrait être teintée d’attentisme. Les spéculateurs navigueront aux vents des algorithmes et des seuils techniques intrajournaliers.
En Asie, la production industrielle au Japon (+2% en avril, contre +4,1% attendu) et le PMI manufacturier chinois ( à 51 en mars, contre 51,1 en février) ont lesté le moral des investisseurs. À 8h, le Nikkei affichait une cotation en recul de 0,98 %. Le CAC 40 est attendu dans le rouge ce matin.
Le Brent se négocie à 69,21 $.
L'once d'Or se négocie à 1 909 $.
L'euro/dollar est à 1,219 $.

ON S'EN FOUT ?

Altice serait prêt à céder l'opérateur téléphonique portugais Meo, un prélude à une sortie d'Europe ?; Les marchés américains et anglais sont fermés aujourd'hui; Emmanuel Macron veut "un plan Marshall" pour l'Afrique; Dernier sommet franco-allemand aujourd'hui pour Angela Merkel (snif); Le Parisien consacre un dossier à un sujet qui est essentiel pour les lecteurs : comment enrayer la chute des cheveux; C'est l'été; L'autre grande question que se posent les médias français : pourra-t-on bientôt enlever notre masque ?; Exposition Napoléon à la Grande Halle de la Villette; Je suis fasciné par l'explosion du nombre de licornes; Sarkozy va devenir administrateur de Lagardère.

VOILÀ C'EST TOUT
BONNE JOURNÉE

MAY THE FORCE BE WITH YOU

Le Morning Zapping de
Marc Fiorentino

Décryptez l’actualité tous les matins. 180 000 personnes se lèvent du bon pied grâce au Morning Zapping de Marc Fiorentino

À découvrir également sur placement.meilleurtaux.com

visuel-morning
LE MORNING ZAPPING DE MARC FIORENTINO Et maintenant l'immobilier