LA SPECULATION COMPENSE LE MANQUE DE COURAGE POLITIQUE

mercredi 13 juillet
Auteur: Marc Fiorentino
Il y a 8 ans - Le 13/07/2011 à 07h07

Les critiques contre les spéculateurs qui ont secoué les marchés vont fuser. On va les accuser de tous les maux. Mais pour une fois, j'aurais tendance à dire que sans la pression de la spéculation, l'Europe n'a pas le courage politique de prendre les mesures nécessaires.

Après des journées comme celles de lundi et de mardi, on pointe du doigt le rôle des spéculateurs
Et c'est normal. L'attaque soudaine et inattendue sur l'Italie a été déclenchée par des fonds spéculatifs, ces fameux hedge funds. Il faut dire que ces fonds ne gagnent pas d'argent depuis le début de l'année et que les plus célébres comme John Paulson en perdent même. Ils doivent se refaire au deuxième semestre. Et ils ont trouvé une bréche sur l'euro et sur les dettes italiennes et espagnoles. Mais la spéculation ne peut être efficace que quand il y a déjà une fragilité. Elle ne peut pas créer la fragilité. Et je pense même qu'elle peut être utile car les politiques ne semblent capables d'agir que sous la pression

En quoi les attaques des deux derniers jours ont été utiles?
Rien que sur la journée d'hier, Sylvio Berlusconi qui voulait jouer avec le feu a du, après un rappel à l'ordre d'Angela Merkel, s'engager sur un plan d'austérité qu'il n'aurait jamais adopté sans la pression des marchés, les européens ont convoqué un sommet pour la fin de la semaine et un sommet dont ils savent qu'ils doivent sortir avec une décision crédible sous peine de krach lundi prochain et surtout on évolue enfin vers une vraie restructuration de la dette grecque, pas une restructuration molle ou volontaire pour nous endormir, non. La solution qui tient la corde aujourd'hui c'est un rachat des emprunts grecs à 60% de leur valeur.

Une telle restructuration sera considérée comme un défaut
Arrêtons de jouer avec les mots. La Grèce est en défaut, l'Irlande est en défaut et ce n'est pas de la faute des agences de notation qui l'ont dégradée hier et le Portugal est en défaut. Mais on doit choisir entre un défaut organisé et contrôlé et un défaut subi. La spéculation poussent l'Europe vers la voie du défaut organisé. Même si elle nous donne des sueurs froides, la spéculation vient compenser le manque de courage des politiques
A lire également
Succession : 3 astuces pour une succession réussie

Les droits de succession sont élevés que son patrimoine soit important ou plus modeste. D’où l’utilité de s’y prendre le plus tôt possible avec une stratégie patrimoniale adaptée à sa situation. Alors pour alléger la facture à ses héritiers, plusieurs solutions existent pour transmettre un patrimoine à moindre coût.

Lire la suite
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos

À découvrir également sur meilleurplacement.com