LA SUISSE, UN VRAI PARADIS FISCAL

jeudi 17 décembre
Auteur: Marc Fiorentino
Il y a 10 ans - Le 17/12/2009 à 07h12

On avait du mal à croire que la Suisse accepterait aussi facilement de sacrifier son secret bancaire. La maladresse de la France dans la gestion de l'affaire du fichier volé lui a donné un prétexte pour susprendre son accord de coopération.

Suspension de l'accord de coopération fiscale par la Suisse
Et dire que cela fait des mois que les quelques milliers de Français qui ont des comptes cachés en Suisse paniquent et cherchent déséspérément un nouvel asile fiscal. Les banques Suisses leur ont proposé un passage par leurs filiales en Asie, à Singapour ou mieux à Hong Kong et des millions d'euros ont quitté la Suisse pour des terres plus hospitalières et plus discrètes. Tout cela pour rien puisque la Suisse vient de trouver un prétexte pour ne pas coopérer. Il faut dire que la France n'a pas été trés délicate avec le vol du fichier des comptes étrangers d'HSBC à Genève et que les Suisses vivaient mal la perte d'une partie de leur identité nationale, le secret bancaire, plus mal encore que les minarets.

Est ce juste un report us ou une vraie remise en question de la volonté de coopération de la Suisse?
Pour l'instant ce n'est qu'un report. Mais l'administration fiscale Française va probablement devoir attendre quelques années avant que la Suisse accepte réellement de dénoncer les Français qui ont des comptes chez eux. Il faut cependant comprendre que la Suisse a fait un choix stratégique. Malgré ce dernier rebondissement, elle est prête à sacrifier les petits comptes cachés qui sont chez elle pour améliorer son image internationale mais surtout attirer les gros comptes étrangers.


En fait la Suisse propose un deal intéressant à ceux qui ont vraiment beaucoup d'argent caché chez eux: devenez résidents. En gros, si vous avez moins de 5 ou 10 millions d'euros, allez voir ailleurs pour planquer votre argent mais si vous avez plus, venez vous installer chez nous. La Suisse, contrairement aux apparences, est en train de renforcer son statut de paradis fiscal. Les gros patrimoines, les directions d'entreprises européennes, et les hedge funds ont d'ailleurs compris le message: ils émigrent en masse depuis quelques mois vers ce paradis blanchi au coeur de l'Europe.
A lire également
Fiscalité : comment déclarer mon ISF ?

Les contribuables dont le patrimoine net taxable est supérieur à 1,3 million d'euros au 1er janvier 2015, sont assujettis à l’Impôt sur le revenu (ISF). Vous allez bientôt recevoir votre avis et à ce titre, il opportun de vous en rappeler quelques points essentiels avant de faire sa déclaration. Qui est concerné par l'ISF? A quelle(s) date(s) le déclarer ? Quand doit-on l'acquitter ? On vous dit l’essentiel…

Lire la suite
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos

À découvrir également sur meilleurplacement.com