L'AFFAIRE GOLDMAN

lundi 19 avril
Auteur: Marc Fiorentino
Il y a 9 ans - Le 19/04/2010 à 07h04

L'affare Goldman n'est pas qu'une affaire Goldman. Ce n'est pas non plus un scandale de Wall Street. C'est le scandale de la plupart des grands établissements financiers internationaux. Et d'autres noms vont sortir.

L'affaire Goldman s'amplifie. En deux mots de quoi s'agit il ?
On accuse Goldman d'avoir dissimulé de l'information à des investisseurs un peu naîfs en leur vendant un package de crédit immobiliers pourris que le fonds Paulson, celui qui a fait fortune grâce à la crise des subprimes, voulait vendre à découvert et que les traders de Goldman eux mêmes vendaient à découvert en même temps. En gros on accuse Goldman de privilégier certains clients, les hedge funds, par rapport à d'autres et de jouer contre ses clients.

Depuis que la brèche s'est ouverte vendredi avec cette accusation du gendarme de la Bourse Américaine, beaucoup de pays se retournent contre Goldman
On nage comme d'habitude, un peu comme à l'époque de la crise des subprimes en pleine hypocrisie. Une fois de plus, on joue le coup de la surprise. Les politiques, et même la SEC, le gendarme américain, la presse américaine. L'hypocrisie car tout le monde savait, comme pour les subprimes. Ce qu'on fait mine de découvrir aujourd'hui, ce n'est pas le problème d'un Français chez Goldman. J'espère d'ailleurs qu'on ne va pas nous refaire le coup de Kerviel en nous faisant croire que c'est juste le dérapage d'une personne seule. Ce n'est ni un problème uniquement Goldman même si Goldman avait une position dominante. C'est un problème de l'industrie financière en général. Et pas seulement aux Etats Unis. En fait 1. Les grandes banques ne sont controlées par personne 2. Elles sont tellement proches du pouvoir politique qu'elles bénéficient d'une quasi immunité et d'informations privilégiées en permanence 3. Que le conflit d'intérêt c'est le quotidien de beaucoup de grands établissements financiers et qu'elles gagnent souvent des fortunes sur le dos de leurs clients et pas parce qu'elle ont des traders brillants.

Est ce que cela va avoir des conséquences durables?
Oui. Car le pouvoir politique veut se refaire une virginité et faire oublier qu'il a couvert, voire profiter, de ce boom de l'industrie financière. Goldman va souffrir, juste retour des choses diront ceux qui l'accusent d'avoir provoquer directement ou indirectement la faillite d'AIG et de Lehman mais dans les jours qui viennent d'autres banques vont être dans la tourmente car ce qu'on découvre aujourd'hui, ça s'appelle business as usual dans les grands établissements.
A lire également
Idée reçue : L'assurance-vie est bloquée pendant 8 ans

On peut être aimé...mais aussi être victime de préjugés. L’assurance-vie a beau avoir le vent en poupe avec une collecte positive pour le 22ème mois consécutif, il y a encore des épargnants qui rechignent à ouvrir un contrat d'assurance-vie, trompés par des idées reçues. En tête, celle d’un placement bloqué pendant huit ans. Ce qui est totalement faux…

Lire la suite
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M IMMOBILIER Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos

À découvrir également sur meilleurplacement.com