LAISSER TOMBER LA GRECE...?

mardi 06 septembre
Auteur: Marc Fiorentino
Il y a 8 ans - Le 06/09/2011 à 07h09

On sent depuis quelques jours que le scénario, que souhaitent de moins en moins secrètement les pays du nord de la zone Euro, devient de moins en moins improbable et c'est en partie ce qui fait paniquer les marchés. Le problème c'est que ce scénario n'est écrit nulle part dans les traités...

La Grèce continue à diviser l'Europe malgré l'accord sur le deuxième plan d'aide
Si les marchés paniquent depuis quelques semaines, et que les valeurs bancaires s'effondrent, c'est en partie parce qu'on commence à envisager ce qui était inenvisageable. Laisser tomber la Grèce. On sent depuis quelques jours que dans tous les pays du front du Nord, avec l'Allemagne bien sûr mais également des pays comme la Finlande, il y a une furieuse envie de jeter l'éponge. L'approbation dans ces pays du deuxième package d'aide à la Grèce traîne, volontairement, pendant qu'on s'applique à montrer que les Grecs n'ont même pas respecté les contraintes qui étaient liées au premier plan d'aide. On sent un très net changement d'ambiance.

Il y a aussi l'idée que ce deuxième plan pourrait finalement être déjà insuffisant
Et de façon générale l''idée que l'heure des rafistolages est passée. Qu'il faut mieux tenter une fois pour toutes de percer l'abcés Grec, et dans l'esprit du Front du Nord, pas seulement l'abcés Grec mais l'abcés de l'Europe du Sud dont personne ne croit en Allemagne qu'elle soit à la fois capable d'appliquer une politique d'austérité et de générer de la croissance.

On joue avec le feu. Laisser tomber la Grèce, c'est un peu laisser Lehman faire faillite
C'est vrai. Mais ce qu'on entend de plus en plus en Allemagne c'est que la Grèce de toutes façons doit passer par la case faillite et que les plans actuels sont inutiles, coûteux et ne feront que retarder l'échéance. Techniquement laisser tomber la Grèce et donc laisser un pays de la zone Euro faire défaut c'est une situation qui n'a pas été prévue par les traités. De même que permettre à un pays asphyxié comme la Grèce de sortir momentanément de la zone euro pour reprendre son souffle n'est pas prévu non. Ce qui fait peur aux marchés, c'est qu'on entre dans des territoires totalement inconnus. Mais une chose est sûre, aujourd'hui dos au mur ou dans 1 an si on parvient à éteindre l'incendie, il va falloir réviser les traités européens pour inclure ce qui manque cruellement aujourd'hui.
A lire également
Idée reçue numéro 3 : les fonds en euros peuvent perdre de leur valeur en cas de baisse de l’euro

Après l’assurance-vie, c’est pour les vieux, on continue notre série sur les idées reçues concernant le produit d’épargne préféré des Français avec un nouveau préjugé : les fonds en euros peuvent perdre de leur valeur en cas de baisse de l’euro. Ce qui est encore et toujours faux…

Lire la suite
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos

À découvrir également sur meilleurplacement.com