L'ALLEMAGNE NE VEUT PLUS FAIRE SEMBLANT

lundi 12 septembre
Auteur: Marc Fiorentino
Il y a 8 ans - Le 12/09/2011 à 07h09

Finis les sommets de rafistolage avec des plans de dernière minute pour des solutions inadaptées. Angela Merkel ne veut plus poser sur une photo avec Nicolas Sarkozy triomphant expliquant qu'il a sauvé l'euro et l'Europe alors que rien n'a été résolu.

Est-ce que l'Allemagne est vraiment prête à lâcher la Grèce ou est ce une façon de mettre la pression ?
Jusqu'à présent, tous les Européeens, même s'ils n'étaient pas d'accord sur les moyens, étaient d'accord sur un fait: on ne peut pas laisser tomber la Grèce car laisser tomber la Grèce c'était mettre l'union européenne et l'euro en question. Les Allemands, une fois de plus en pointe dans cette crise, ont sauté le pas. Il n'y a pas qu'un plan A. Il y a un plan B et un plan C. Le plan B c'est la faillite organisée de la Grèce avec son maintien dans la zone euro mais on a même appris qu'il y a maintenant un plan C pour les Allemands: la faillite de la Grèce avec la sortie de l'euro et le retour de la drachme. Les Allemands ne jouent plus. Ils sont très sérieux.
La Grèce a encore annoncé des nouvelles mesures d'austérité hier
Mais les Allemands n'y croient pas. Je pense même que quand ils ont approuvé le deuxième package d'aide à la Grèce à un de ces sommets européens de rafistolage de dernière minute ils envisageaient déjà de ne plus verser d'argent à la Grèce. Rappelons que la deuxième tranche d'aide à la Grèce n'a toujours pas été versée et n'a même pas été ratifiée par tous les parlements. On sait déjà que cette deuxième tranche est insuffisante, qu'il en faudrait une troisième et une quatrième peut être. Et peut être à fonds perdus.

Donc la Grèce c'est fini ?
Non. Rappelez vous ce que voulaient les Allemands il y a quelques semaines. Une vraie restructuration de la dette Grecque avec une participation obligatoire des prêteurs privés et en particulier des banques. Pas un simulacre de mini restructuration qui ne devait pas porter son nom avec une participation volontaire des banques. Aujourd'hui l'Allemagne a obtenu ce qu'elle voulait. La dette Grecque va devoir être au moins provisionnée à 50 ou 60% dans les comptes de tous les prêteurs. Voire plus. L'attitude des Allemands est celle qu'ils ont toujours prônée: faire face à la réalité et trouver des solutions réalistes.
A lire également
Idée reçue : L'assurance-vie est bloquée pendant 8 ans

On peut être aimé...mais aussi être victime de préjugés. L’assurance-vie a beau avoir le vent en poupe avec une collecte positive pour le 22ème mois consécutif, il y a encore des épargnants qui rechignent à ouvrir un contrat d'assurance-vie, trompés par des idées reçues. En tête, celle d’un placement bloqué pendant huit ans. Ce qui est totalement faux…

Lire la suite
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M IMMOBILIER Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos

À découvrir également sur meilleurplacement.com