L'ARNAQUE DES GROS INDUSTRIELS

mardi 16 décembre
Auteur: Marc Fiorentino
Il y a 10 ans - Le 16/12/2008 à 07h12

Les gros industriels pleurnichent aujourd'hui pour obtenir en France des aides, comme les banques avant eux, tout cela pour dissimuler des erreurs passées de gestion. C'est vraiment énervant.

La France se mobilise à son tour pour l'automobile Française
Et je vous avoue que cela m'énerve. J'ai trouvé l'appel à l'aide de Carlos Ghosn hier totalement indécent et le gouvernement est tombé dans le panneau. Celui que toute la presse encensait il y a deux ou trois ans, le roi Carlos, dont on nous racontait avec admiration qu'il se levait le matin à Tokyo pour gérer Nissan, déjeunait à paris pour redresser Renault et dinait le soir à Detroit pour négocier le rachat de General Motors nous fait le coup du chantage au chômage. Aidez moi ou on licenciera. La réalité c'est que tous les gros industriels utilisent la crise pour masquer leurs erreurs de gestion, obtenir des aides et accélérer des licenciements prévus de longue date.

La crise a quand même un effet réellement négatif sur certains secteurs industriels?
On sait depuis des années qu'il y a une surproduction automobile dans le monde. Même à l'époque où les ventes de voitures étaient à des niveaux record, la production dépassait largement la demande. Les constructeurs étaient engagés dans une lutte à mort à la part de marchés. Même sans crise financière, l'industrie automobile française était en crise. Idem aux Etats Unis. ET même quand les ventes étaient au plus haut, les constructeurs automobiles licenciaient. Sans état d'âme. La crise a bon dos. Non seulement certains gros industriels camouflent leurs erreurs de stratégie mais ils viennent aujourd'hui réclamer l'argent des contribuables. Franchement c'est lamentable.

Le gouvernement demande des contreparties pour son aide?
Il va falloir expliquer une fois pour toutes au gouvernement que son système de contreparties, qui repose sur la bonne foi de ceux qu'on aide, est totalement bidon. Mittal a foulé aux pieds toutes les belles promesses qu'il avait faites à Nicolas Sarkozy, les banques ont juré qu'elles utiliseraient l'argent des contribuables pour aider les PME, cet argent s'est envolé chez Madoff et les banques aidées ne prêtent toujours pas, et les constructeurs automobiles prendront l'aide aujourd'hui et continueront licenciements et délocalisations dés que Christine Lagarde aura le dos tourné. Franchement, si on a un Mai 68 à la grec en 2009, ce ne sera pas volé. On se moque vraiment du monde
A lire également
Immobilier : SCPI à crédit, meilleur placement financier ?

Avec la faiblesse actuelle des taux d’intérêt, c'est le moment idéal pour financer ses placements à crédit ! Tous les courtiers sont unanimes, après un coup de chaud cet été, les banques ont abaissé leurs taux sur les deux derniers mois et ce quelle que soit la région. Une situation favorable pour un particulier qui souhaite se construire un patrimoine immobilier à moindre coût grâce à l'effet de levier du crédit. C'est ainsi qu'en réalisant des versements mensuels relativement modestes, on peut se construire un patrimoine immobilier significatif, en limitant la facture fiscale.

Lire la suite
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M IMMOBILIER Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos

À découvrir également sur meilleurplacement.com