LE BRESIL FAVORI POUR LE MONDIAL DE LA CROISSANCE

mercredi 09 juin
Auteur: Marc Fiorentino
Il y a 9 ans - Le 09/06/2010 à 07h06

Le Brésil continue à attirer tous les paris des joueurs en ligne sur les marchés financiers: l'argent spéculatif continue à se déverser par milliards sur ce pays qui sur papier a tout pour plaire et créé une surchauffe qui se transforme de plus en plus en bulle

Le Brésil rejoint l'Inde et la Chine dans le groupe de tête de la croissance mondiale
Les Brésiliens sont parmi les grands favoris du Mondial de foot mais ils sont déjà largement qualifiés pour le dernier tour du Mondial de la croissance. Aprés l'Inde et la Chine et leur croissance à deux chiffres, voici le Brésil qui a annoncé hier une croissance explosive de 9% pour le premier trimestre par rapport à l'année dernière. La bonne nouvelle pour les brésiliens c'est que le chomage diminue et que les salaires augmentent ce qui fait tourner à plein le moteur de la consommation intérieure. La mauvaise nouvelle c'est que cette croissance est principalement due à l'explosion de l'investissement qui elle même est la conséquence directe du flux ininterrompu de capitaux étrangers qui continuent à se déverser sur le pays, des capitaux de plus en plus spéculatifs et volatils.

L'autre mauvaise nouvelle c'est la hausse de l'inflation
Corollaire logique de la surchauffe. Avec une industrie au bord de l'explosion, des importations en hausse de prés de 40%, l'inflation dérape. Elle s'approche officiellement des 6% mais dépasse largement les 10% pour certains biens de consommation courante. Le Brésil devient un cas d'école de pays au bord de la crise de surcroissance

Conséquence directe donc, les hausses de taux d'intérêt
Pas le choix pour la banque centrale. Elle cherche à prévenir plutôt qu'à guérir mais elle a, malgré toute sa bonne volonté, un métro de retard par rapport à l'emballement. Elle va probablement monter ses taux de 0.75% demain. Ce sera la deuxième hausse de cette ampleur depuis Avril pour un taux qui va atteindre les 10.25%. L'Europe s'inquiéte de la déflation et voit les capitaux fuir le continent. On sait où ils vont. Au Brésil. On les comprend quand on voit le temps et l'ambiance qui règnent ici.
A lire également
Immobilier : Faut-il être propriétaire ou locataire ?

Payer un loyer plutôt que détenir sa résidence principale, c’est jeter l’argent par la fenêtre. Cette idée préconçue, on vous l’a sûrement martelée tout au long de votre vie. Mais ça c’était avant. Aujourd’hui le paradigme immobilier qui prévalait à l'époque de nos parents a volé en éclats. En 2015, être propriétaire de sa résidence principale n’est plus la voie royale pour se constituer un patrimoine solide comme un roc. Ce n’est pas la meilleure solution non plus pour s’enrichir avec l’immobilier. On vous explique pourquoi :

Lire la suite
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos

À découvrir également sur meilleurplacement.com