LE BRICOLAGE DE LA DETTE NE CONVAINC PLUS PERSONNE

mardi 23 novembre
Auteur: Marc Fiorentino
Il y a 9 ans - Le 23/11/2010 à 07h11

Plus personne n'y croit. Les petites solutions, pays par pays, à la petite semaine ne satisfont personne: ni les populations des pays concernés, ni les marchés. Il va falloir réfléchir à une solution globale.

On pensait la crise Irlandaise résolue, et finalement on est passé d'une crise financière à une crise politique
Ce qui s'est passé hier est très important. Après quelques heures de répit, suite à l'anticipation d'un plan d'aide à l'Irlande, le pessimisme a largement repris le dessus et ce matin la baisse continue. La raison est simple. Le système choisi par l'Union Européenne de rustines sur un pneu crevé ou de cataplasme sur une jambe de bois n'est plus crédible. Il est à peu prés passé pour la grèce, mais il ne passe déjà plus pour l'Irlande. D'une part les populations n'acceptent plus le principe de se serrer la ceinture pour rembourser la dette de l'Etat ou la dette des banques, d'autre part les marchés s'attaquent déjà à la prochaine victime dés qu'on a comblé une brèche.

Y'a t'il d'autre solution que de s'attaquer aux déficits budgétaires?
Ce n'est qu'une partie du problème. Les déficits budgétaires sont un vrai sujet et les gouvernements européens doivent apprendre à vivre en dépensant moins, mais le vrai sujet c'est la dette. Une entreprise en difficulté doit bien sûr se serrer la ceinture en réduisant ses coûts mais elle doit également renégocier sa dette. Les Etats surendettés doivent au plus vite se lancer dans une restructuration de leurs dettes. Ni les populations des pays endettés, ni les populations des pays qui viennent à l'aide ne veulent souffrir pour garantir l'argent des investisseurs financiers

Restructurer la dette d'un Etat ce n'est pas simple
C'est même très compliqué. Et il ne s'agit pas de le faire pour un Etat, puis pour un autre en attendant que le suivant soit attaqué. Il faut le faire pour l'ensemble des pays surendettés. Si on ne le fait pas, le programme annoncé depuis plus d'un an par les marchés se déroulera comme prévu: La Gréce, puis l'Irlande, puis le Portugal, l'Espagne, l'Italie, la France et parallèlement à cela l'Angleterre et les Etats-Unis. Au lieu de G20 et de réunions internationales inutiles, il va falloir lancer une vraie conférence internationale de la dette. On l'a fait pour l'Afrique avec le Club de Paris, on l'a fait pour l'Amérique du Sud avec les Brady Bonds, il va falloir le faire pour les ex pays développés.
A lire également
Immobilier : Faut-il être propriétaire ou locataire ?

Payer un loyer plutôt que détenir sa résidence principale, c’est jeter l’argent par la fenêtre. Cette idée préconçue, on vous l’a sûrement martelée tout au long de votre vie. Mais ça c’était avant. Aujourd’hui le paradigme immobilier qui prévalait à l'époque de nos parents a volé en éclats. En 2015, être propriétaire de sa résidence principale n’est plus la voie royale pour se constituer un patrimoine solide comme un roc. Ce n’est pas la meilleure solution non plus pour s’enrichir avec l’immobilier. On vous explique pourquoi :

Lire la suite
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M IMMOBILIER Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos

À découvrir également sur meilleurplacement.com