Le comeback des subprimes ?

vendredi 06 avril
Auteur: Marc Fiorentino
Il y a 1 an - Le 06/04/2018 à 07h04

Vous vous souvenez des prêts immobiliers accordés à des personnes qui ne correspondaient pas aux standards habituels. Les standards habituels pour les clients dits « prime ». Pour ceux qui sont en dessous de ces standards, vous avez deviné, on parle de subprimes.

LE MARCHÉ DES SUBPRIMES RENAÎT

Une quantité de sociétés spécialisées ont largement relancé ces produits, naviguant entre les différentes réglementations qui étaient supposées les avoir éradiqués compte tenu de leur responsabilité dans la dernière crise financière.
Et il n’y a pas seulement ces prêts qui renaissent. Ces prêts sont comme au bon vieux temps packagés, titrisés et transformés en bons vieux emprunts ayant comme sous-jacent des subprimes. Oui c’est ça des subprimes loans. Tout pareil. Sauf qu’on évite de donner les mêmes noms pour ne pas effrayer les investisseurs. On parle de "Non-QM". Non Qualified Mortgages. Traduisez des Prêts Hypothécaires Non Qualifiés ou Non Éligibles. C’est joliment dit non ?
On vient d’avoir les chiffres d’émissions de ce type de placements pour le 1er trimestre 2018. 1.3 milliard de dollars. Soit, accrochez-vous, le double de l’année dernière sur la même période. Le double. C’est un de nouveaux produits à la mode qu’on s’arrache.

DOIT-ON AVOIR PEUR?

Pas encore. Les taux de croissance sont spectaculaires. Mais comme le marché repartait de zéro, les chiffres sont encore relativement modestes dans l'absolu. Mais c’est l’illustration du fait que la finance américaine est de moins en moins sous contrainte, ce qui explique d’ailleurs son écrasante domination. Et Trump allège de fait régulièrement la réglementation.
Moins de réglementation et la recherche de rendements dans une période où les taux restent encore très bas et vous avez le bon cocktail pour tous les dérapages. Je vous promets de suivre ce marché de près, quels que soient ses nouveaux noms, et de vous avertir si on dépassait la cote d’alerte…

CHINE- ÉTATS-UNIS...ENCORE...

Alors qu'on s'était un peu rassuré avec des rumeurs de négociations entre la Chine et les États-Unis, hier soir Trump en a remis une couche. Il a demandé à son administration d'envisager des taxes supplémentaires sur 100 milliards de dollars d'importations chinoises. Et Pékin a immédiatement réagi en annonçant qu'il répliquerait à nouveau si ces mesures étaient adoptées. On n'arrive toujours pas à savoir si on est dans une guerre de mots, un bluff ou un vrai début de guerre commerciale.

ET POURTANT

hier les marchés se sont envolés après avoir parié sur des négociations et l'absence de guerre commerciale. Le CAC s'est même payé le luxe d'une hausse de 2.62%, la plus forte hausse quotidienne depuis un an.

LES MARCHÉS PARIENT SUR LA FRANCE

Comme le soulignent les Échos, les investisseurs n'ont pas été inquiétés par les grèves et ne craignent pas un ralentissement du rythme des réformes. Hier le taux des emprunts français a même baissé permettant à l'État d'emprunter à 30 ans avec un rendement plus bas. Les marchés donnent pour l'instant Macron gagnant contre Martinez.

SURCHAUFFE OU RALENTISSEMENT?

On sait l'importance de l'économie américaine sur l'économie mondiale et sur les marchés. Si tout le monde s'accorde à dire que l'économie américaine se porte extrêmement bien, on commence à observer des visions divergentes sur l'avenir. Certains craignent en effet un essoufflement de la croissance, d'autres comme Jamie Dimon, le patron de la Banque JP Morgan, s'inquiètent de la surchauffe et appellent la Banque centrale américaine à mener une action plus drastique. Allez comprendre...

VOTRE ARGENT DU JOUR

Selon un sondage publié par le Cercle de l'épargne, près de trois quarts (73%) des Français interrogés considèrent qu'il s'agit d'une mauvaise mesure. Un sondage qui montre que le gouvernement a complètement raté sa communication alors que la flat tax à 30 % est une baisse d'impôt pour la plupart des épargnants et ne change rien pour les autres.
Et si elle profite encore plus aux riches, c'est aussi le cas du remplacement de l'ISF par l'IFI qui rencontre pourtant moins d'opposition des sondés (61 %). . Tout savoir sur la flat tax 2018

LA BONNE NOUVELLE DU JOUR ?

Cécile Duflot quitte la politique.

C'EST VOTRE ARGENT EXCEPTIONNEL

On rejoue la semaine et on vous donne des conseils avec nos Jedi de l'économie et de la finance, Benaouda Abdedaim, William Higgons, Pdt de la sicav Independance et Expansion, Jean Sébastien Beslay, Associé fondateur de Trusteam Finance; Alice Lhabouz, Pdte de Trecento AM, Emmanuel Lechypre et Laure Closier. À ne pas manquer ! Ce soir 19h sur BFM Business. Rediffusion samedi à 7h et à 21h et dimanche à 12h

ON S'EN FOUT?

Les Galeries Lafayette s'installent dans le centre commercial Beaugrenelle à Paris; Lula a été condamné à la prison alors qu'il est en tête dans les sondages pour l'élection présidentielle; Blablacar profite, logiquement, des grèves de la SNCF avec une multiplication par 6 des demandes sur son site; Température d'été pendant deux jours, on prend; La blague du jour: "La remontada du PS se fera par étape", Jean-Christophe Cambadelis; Jean Vincent Placé a insulté des clients d'un bar, les vigiles et aussi les policiers...; Début de la saison 2 de Casa de Papel sur Netflix.

VOILÀ C'EST TOUT
BONNE JOURNÉE
MAY THE FORCE BE WITH YOU

Le Morning Zapping de
Marc Fiorentino

Décryptez l’actualité tous les matins. 180 000 personnes se lèvent du bon pied grâce au Morning Zapping de Marc Fiorentino

À découvrir également sur meilleurplacement.com