LE DEBAT EST TRANCH?? ENTRE DEFLATION ET INFLATION

lundi 24 janvier
Auteur: Marc Fiorentino
Il y a 8 ans - Le 24/01/2011 à 07h01

L'inflation est devenue LE thème à la mode sur les marchés. Ce week end toute la presse financière anglo saxonne traitait du sujet. Jean Claude Trichet n'a évidemment pas résisté à une mise en garde musclée contre ce fléau qui l'obsède depuis sa naissance.

Avertissement de Jean Calude trichet sur les risques d'inflation
Rappelez vous. Ce n'est pas si vieux que cela. Il y a à peine trois mois on assistait à de grands débats de spécialistes dans les médias sur le fait de savoir si on entrait en période de déflation ou d'inflation. Ce n'est plus le cas. Il suffisait de lire la presse anglo saxonne de ce week end pour comprendre que l'inflation est devenue l'obsession des commentateurs et devient peu à peu celle des marchés et des investisseurs. Pour Trichet ce n'est pas nouveau, même quand l'Europe était en pleine crise c'est toujours le spectre de l'inflation qu'il a agité.

Pourquoi cette soudaine montée d'inquiétude?
Pour sortir de la crise, tous les pays ont injecté des doses massives de liquidité à travers des plans de relance ou en faisant tourner les planches à billets des banques centrales. Cet argent a relancé marginalement la croissance économique mais elle a surtout provoqué une envolée de la spéculation. Avec à la clé, l'explosion des prix dans les pays émergés et une palme spéciale pour les prix des matières premières alimentaires. L'inflation est partout. Elle commence même à toucher les ex pays développés puisque c'est aujourd'hui un vrai problème en Angleterre par exemple et cela va devenir rapidement un problème aux Etats-Unis

Quelles conséquences de cette tendance pour les marchés?
Première victime bien évidemment: les marchés des obligations. Les taux longs remontent partout et ce n'est que le début. Autre conséquence: la ruée sur les matières premières et il faudra plus que la bonne volonté Française pour que le G20 puisse la freiner. Et enfin vous allez assister à un engouement pour les actions des sociétés qui ont un pricing power. Retenez bien ce terme. Cela va être le thème à la mode des semaines qui viennent. Les sociétés qui ont la capacité en période d'inflation d'augmenter leurs prix sans que cela fasse baisser leurs ventes. Le luxe par exemple. La déflation c'est donc out, l'inflation c'est in. Et le pricing power c'est la tendance de la prochaine collection de placements.
S: Avertissement de Jean Claude trichet sur les risques d'inflation
MF: Rappelez vous. Ce n'est pas si vieux que cela. Il y a à peine trois mois on assistait à de grands débats de spécialistes dans les médias sur le fait de savoir si on entrait en période de déflation ou d'inflation. Ce n'est plus le cas. Il suffisait de lire la presse anglo saxonne de ce week end pour comprendre que l'inflation est devenue l'obsession des commentateurs et devient peu à peu celle des marchés et des investisseurs. Pour Trichet ce n'est pas nouveau, même quand l'Europe était en pleine crise c'est toujours le spectre de l'inflation qu'il a agité.

S: Pourquoi cette soudaine montée d'inquiétude?
MF: Pour sortir de la crise, tous les pays ont injecté des doses massives de liquidité à travers des plans de relance ou en faisant tourner les planches à billets des banques centrales. Cet argent a relancé marginalement la croissance économique mais elle a surtout provoqué une envolée de la spéculation. Avec à la clé, l'explosion des prix dans les pays émergés et une palme spéciale pour les prix des matières premières alimentaires. L'inflation est partout. Elle commence même à toucher les ex pays développés puisque c'est aujourd'hui un vrai problème en Angleterre par exemple et cela va devenir rapidement un problème aux Etats-Unis

S: Quelles conséquences de cette tendance pour les marchés?
MF: Première victime bien évidemment: les marchés des obligations. Les taux longs remontent partout et ce n'est que le début. Autre conséquence: la ruée sur les matières premières et il faudra plus que la bonne volonté Française pour que le G20 puisse la freiner. Et enfin vous allez assister à un engouement pour les actions des sociétés qui ont un pricing power. Retenez bien ce terme. Cela va être le thème à la mode des semaines qui viennent. Les sociétés qui ont la capacité en période d'inflation d'augmenter leurs prix sans que cela fasse baisser leurs ventes. Le luxe par exemple. La déflation c'est donc out, l'inflation c'est in. Et le pricing power c'est la tendance de la prochaine collection de placements.
A lire également
Quelles solutions d'investissement privilégier quand on est retraité ?

Pour garantir son pouvoir d'achat à la retraite, il est plus prudent de s'y prendre le plus tôt possible. Très bien. Mais une fois à la retraite, que faut-il faire ? Peut-on encore souscrire à des placements ? Bien sûr. Il existe des pistes pour ne pas compter que sur sa pension et ainsi financer ses activités, ses besoins, ou faire profiter ses proches et organiser la transmission de son patrimoine.

Lire la suite
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M IMMOBILIER Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos

À découvrir également sur meilleurplacement.com