LE DON MANUEL

jeudi 13 janvier
Auteur: Rédaction Monfinancier
Il y a 8 ans - Le 13/01/2011 à 16h01

Le don manuel se caractérise par la remise de la main à la main d’un bien mobilier : somme d’argent, meuble, titre…

Celui-ci n’exige pas de passer par un notaire contrairement à la donation notarié qui comme son nom l’indique, est faite devant notaire. Pour rappel, une donation d’un bien immeuble nécessite obligatoirement le passage devant un notaire.

Un don manuel n’est cependant pas un simple présent d’usage.

Un présent d’usage est en réalité un cadeau. Ce dernier n’est pas soumis au droit de mutation et n’est pas non plus reportable à la succession. En contrepartie, le présent d’usage doit respecter certain critères. Par exemple, être donné lors d’une occasion précise comme un anniversaire, un examen ou encore un mariage, mais également, il doit correspondre au niveau de vie et à l’état de fortune du donateur.

Lorsque le présent ne répond pas à ces deux critères, on parle alors de don manuel qui, lui, est passible de droits de mutation.

Il est recommandé de déclarer au fisc les dons manuels dès que possible. Ainsi, la valeur du don manuel est figée pour le calcul des éventuels droits de mutations. En effet, les droits de mutation sont calculés sur la valeur du don au jour ou il a été révélé au fisc. Si le bien donné prend de la valeur entre le moment de la donation et celui où il est révélé, les droits seront calculés sur la valeur au jour de la déclaration au fisc.

Les droits de mutations seraient alors plus importants que si le don avait été déclaré dès le départ.

De plus, la déclaration au fisc permet de prendre date pour le calcul des abattements applicables aux droit de mutation. Pour rappel, entre parent et enfant l’abattement est de 159.325 euros en 2011.

Les donations effectuées il y a plus de 6 ans n’entrent pas dans le calcul de l’abattement, il est donc possible de donner 159325 euros sans droit de mutation sur une période de 6 ans.

Déclarer le don permet alors de prendre date sur cet abattement.

Pour le déclarer, l’imprimé n° 2735 doit être déposé par le bénéficiaire dans le mois qui suit en double exemplaire au service des impôts de son domicile.
A lire également
Idée reçue numéro 4 : l'assurance-vie, ce n'est qu'un produit de long terme

On complète notre série sur les idées reçues sur l'assurance-vie, sur un nouveau préjugé quasi-incontournable sur le produit d'épargne préféré des Français : l'assurance-vie, ce n'est qu'un produit de long terme. Ce qui est (une nouvelle fois) faux ! Elle peut être utilisée comme un produit d’épargne extrêmement souple, mais aussi comme un outil de gestion et de transmission du patrimoine dans des conditions particulièrement clémentes.

Lire la suite
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M IMMOBILIER Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos

À découvrir également sur meilleurplacement.com