LE GRAND PARADOXE DE LA DETTE

jeudi 02 septembre
Auteur: Marc Fiorentino
Il y a 9 ans - Le 02/09/2010 à 07h09

Le climat pessimiste qui a régné sur les marchés depuis des mois a finalement un effet paradoxal: il a éloigné les craintes sur les dettes des pays comme les Etats Unis ou l'Angleterre et même permis des économies budgétaires spectaculaires

Nouvelle piqure de rappel du FMI hier sur le danger des dettes des pays développés
Ce sont trois rapports publiés hier par le FMI alors que les marchés étaient en plein rebond qui viennent remettre le problème de la dette des états sur le devant de la scéne. C'est vrai, il faut le dire, qu'on a eu tendance en Aout à oublier un peu ce théme. Pour une raison trés simple. Et cela vaut la peine de s'y arrêter. Le pessimisme des marchés a provoqué depuis des mois une ruée vers les obligations d'Etat, on le sait. Du coup, les taux d'intérêt longs que ce soit pour les Etats Unis, l'Angleterre, l'Allemagne ou encore la France se sont effondrés à des niveaux records. Conséquence, a toute chose malheur est bon, les Etats surendettés pourtant n'ont aucun mal à se financer. Même les Etats unis boudés par les investisseurs chinois se financent sans problème et à des taux ridicules.

Et justement, comme les taux sont bas, le service de la dette baisse
C'est l'autre paradoxe. Les Etats surendettés profitent d'un incroyable ballon d'oxygène. Quand on sait la part que représente les intérêts sur la dette dans le budget de ces Etats, une baisse des taux comme celle qu'on vient de connaitre est un aubaine. Pour les Etats Unis c'est tout juste incroyable. Ils sont passés en deux ans de plus de 450 milliards de dollars d'intérêts à payer à 370.

Tout cela finalement grâce à la peur du risque des investisseurs
MF: Exactement.qui régne depuis des semaines, a eu un effet paradoxal. Il a éloigné le risque de financement de pays comme les Etats Unis et permis de réduire les dépenses budgétaires. Mais le FMI a raison de souligner que cette situation doit être mise à profit pour assainir les finances. Car il suffirait que l'espoir revienne, comme hier, pour que les taux remontent et que le cercle vertueux se transforme en cercle vicieux.
A lire également
Epargne : épargner pour préparer sa retraite c’est tendance !

Épargner pour préparer sa retraite c’est tendance ! C’est ce que révèle l’édition 2015 de l’Observatoire des Retraites Européennes du cabinet Eres. L’épargne retraite des Français pèserait 734 milliards d’euros en 2014. Un chiffre qui ressort en hausse de 5% par rapport à 2013. Surtout, ce montant représente 23% de l’épargne financière des ménages.

Lire la suite
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M IMMOBILIER Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos

À découvrir également sur meilleurplacement.com