LE MYSTERE JAPONAIS

vendredi 28 mai
Auteur: Marc Fiorentino
Il y a 9 ans - Le 28/05/2010 à 07h05

On parle peu et on entend peu parler du Japon depuis que la crise a commencé. Et pourtant le Japon est un acteur majeur de l'économie mondiale. Le Japon reste un mystère économique...

Il y a un pays dont on parle peu et qui s'exprime peu depuis la crise, c'est le Japon
Et pourtant le Japon est un acteur majeur de l'économie mondiale. Mais il faut dire que le Japon est une énigme pour tout le monde. Depuis le sommet de sa gloire en décembre 1989. Il faut rappeler qu'on parlait à l'époque du Japon exactement dans les mêmes termes qu'on parle de la Chine aujourd'hui. La future première puissance mondiale, une croissance que rien ne pouvait arrêter, le pays qui allait conquérir le monde et écraser les Etats unis. Vingt ans plus tard on ne cite le Japon que comme contre exemple et épouvantail. Quand on évoque un scénario noir suite à la crise de 2008 et celle plus récente des dettes d'états, on évoque un scénario à la japonaise.

Le scénario à la Japonaise c'est le scénario de la déflation
Et c'est un peu l'ambiguité sur le cas Japonais. D'un côté tout le monde s'accorde à dire qu'en 20 ans le Japon n'est jamais vraiment sorti de la déflation et sa dette est, en pourcentage du PIB, une des plus élevés au monde. Mais en réalité, le Japon est un pays riche, trés riche. Et trés puissant. Un pays, qui un peu comme l'Allemagne, a choisi l'option fourmi et pas l'option cigale, d'où des taux d'épargne record et une consommation molle et met toute son énergie à l'exportation. Et ça marche. Hier le Japon a annoncé une hausse de 40% de ses exportations en Avril depuis l'année dernière. Dans la crise actuelle, le yen s'est apprécié, servant de valeur refuge, et les taux à 10 ans ont à peine frémi.

Alors succés ou échec le modèle japonais?
Succés dans bien des domaines. En fait le vrai problème du Japon n'est ni sa dette publique, ni ses déficits, ni la consommation bridée des ménages. Le seul problème du Japon, c'est sa démographie. La population fond à vue d'oeil. Et vieillit de façon exponentielle. Et comme le Japon refuse toute immigration ou presque, son challenge sera de résoudre une situation presqu'inédite dans le monde.
A lire également
Idée reçue numéro 3 : les fonds en euros peuvent perdre de leur valeur en cas de baisse de l’euro

Après l’assurance-vie, c’est pour les vieux, on continue notre série sur les idées reçues concernant le produit d’épargne préféré des Français avec un nouveau préjugé : les fonds en euros peuvent perdre de leur valeur en cas de baisse de l’euro. Ce qui est encore et toujours faux…

Lire la suite
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos

À découvrir également sur meilleurplacement.com