LE PLAN DE LA DERNIERE CHANCE POUR LES VOITURES AMERICAINES

mercredi 03 décembre
Auteur: Marc Fiorentino
Il y a 11 ans - Le 03/12/2008 à 07h12

Les trois constructeurs Américains sont déjà en faillite. De Fait. Le Congrés doit décider cette semaine si il veut les maintenir sous respiration artificielle.

C'est un peu le plan de la dernière chance pour les constructeurs automobiles Américains
General Motors, Ford et Chrysler jouent leur peau cette semaine devant le Congrés. Et la peau de centaines de milliers de salariés. Ils devaient présenter un plan prouvant qu'ils étaient viables et qu'ils pouvaient se sortir de la crise pour obtenir l'aide du gouvernement. Il faut dire qu'avec des ventes de voitures qui ont chuter de 40% aux Etats Unis en Novembre, ce n'est pas une tâche facile. GM demande 18 milliards d'aide, Ford 9 milliards.Chrysler n'a pas encore fait sa demande. Les plans présentés n'ont rien de révolutionnaire: ventes des marques périphériques, GM vendrait Saab, Ford vendrait Volvo, réduction des effectifs d'un tiers au minimum, suppression d'un tiers des modèles et fermetures d'usines.

En cas de refus du Congrés, y a t'il un plan B?
Pour GM c'est une certitude, il n'y a pas de plan B et il y a même urgence. Si GM ne reçoit pas 4 milliards de financement d'ici la fin d'année, donc dans moins d'un mois, le Chapter 11, loi de protection sur les faillites, est inévitable. Ford pourrait tenir encore quelques mois mais Chrysler est également à l'agonie.

Quelles sont les chances que le Congrés céde à l'appel des constructeurs?
Les démocrates sont favorables à une aide immédiate, l'administration Bush et la plupart des Républicains opposés. L'aide risque de passer. Je dis risque car la réalité c'est que la meilleure solution, en tous cas pour GM, c'est de se mettre sous la protection du Chapter 11. GM est déjà en faillite. Et 18 milliards de dollars ne suffiront pas à changer la donne. Il faut rappeler que des secteurs entiers de l'économie américaine ont fait l'expérience du Chapter 11 et en sont sortis renforcés. Les compagnies aériennes dans les années 90, l'industrie de l'acier dans les années 2000. La décision est politique. Economiquement les trois constructeurs sont déjà en faillite.
A lire également
Immobilier : le meilleur placement, c’est réduire son crédit

Une rentrée d’argent inattendue ? Au lieu de laisser dormir cet argent sur des comptes dont la rémunération est au plus bas, pourquoi ne pas utiliser ces fonds pour rembourser un crédit immobilier par anticipation, soit en partie ou dans sa totalité ? Mais attention, le contrat de prêt peut prévoir une indemnité pour ce remboursement anticipé. Sauf si l’emprunteur a su négocier (et ce n’est pas évident) pour réduire cette pénalité ou mieux ne pas s’en acquitter…

Lire la suite
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M IMMOBILIER Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos

À découvrir également sur meilleurplacement.com