Le pot de départ de Mario Draghi

vendredi 13 septembre
Auteur: Rédaction MeilleurPlacement
Il y a 8 mois - Le 13/09/2019 à 07h02

Pour son pot de départ, Mario Draghi a eu une idée géniale. Vraiment géniale. Et tellement originale! Tenez-vous bien : il a baissé les taux et il a relancé un quantitative easing (planche à billets)! Il fallait y penser!

TOTALEMENT INEFFICACE

Heureusement, Draghi lui-même n'est pas dupe.
Il a annoncé ces mesures sans vraiment y croire.
Notre Droopy européen a enfin compris que des taux encore plus négatifs, et encore plus d'argent dans les circuits financiers, ne servaient à rien d'autre qu'à gonfler les bulles d'actifs, mobiliers et immobiliers.

LE CONSTAT

À la fin de son mandat, le constat est d'ailleurs terrible.
Et ce n'est même pas de sa faute.
Il a fait "whatever it takes" pour relancer l'économie et pour relancer l'inflation.
L'économie européenne glisse doucement mais sûrement et s'approche de la récession.
Et l'inflation ne montre aucun signe de vie.
Malgré des taux à des niveaux délirants.
Et malgré les sommes folles qui ont été injectées.
La coke monétaire n'a plus d'effet.

L'APPEL

Et, comme on vous l'annonce depuis quelques jours, on a eu droit au mot clé dans le discours de Draghi.
Ayant conscience que les actions de la BCE n'avaient plus aucun impact, voire même un impact négatif, sur les banques notamment, il lance le grand appel à la relance.
Il vise pour l'instant les pays comme l'Allemagne qui ont les moyens de le faire.
Mais tous les autres, cancres comme la France compris, entendent cet appel et vont lâcher totalement, encore plus, les dépenses publiques pour "relancer" l'économie et "corriger les inégalités".

ET MOI ALORS??

Trump est super jaloux.
Il a tout de suite tweeté.
Lui aussi il veut un Mario Draghi.
Il veut des baisses de taux.
Il veut des taux négatifs.
Et il veut une très grosse planche à billets.
Pauvre patron de la FED, pauvre Jay Powell.
Il se fait insulter tous les jours.
Et il n'aura pas d'autre choix que de céder à la folie générale.

AUJOURD'HUI PEUT-ÊTRE MAIS DEMAIN SUREMENT

En écoutant Édouard Philippe sur les retraites, cela m'a rappelé la chanson de Fernand Sardou: "Aujourd'hui peut-être, ou alors demain".
Pour les retraites, il est urgent de réformer, mais il est encore plus urgent de prendre son temps.

PAS DE PANIQUE LES GARS

On va en discuter.
On va faire une grande concertation nationale.
On va demander l'avis de tout le monde.
Entre deux pastis et une partie de pétanque.
Et de toute façon, on ne fera rien avant 2025, si tout le monde est d'accord.
Et si ça gueule, on décalera.
L'important c'est que ça bouge quand même en 2040.
Ou plus tard...
Alors oui il faut travailler plus longtemps.
Oui, il faut créer un système d'enfumage par la retraite à points.
Et oui, il faut supprimer les régimes spéciaux.
Aujourd'hui peut-être mais demain sûrement.

ENFIN UNE BELLE AMENDE BIEN FRANÇAISE

On a pris de court, pour une fois, les Américains.
Avant que le gouvernement américain ne déclenche une avalanche d'amendes sur les GAFA, on a réussi, nous la France, à chopper un milliard d'euros à Google pour fraude fiscale.
Un bon deal valant mieux qu'un mauvais procès, Google s'est empressé d'accepter, sachant qu'ils ont dû économiser des dizaines de milliards d'euros d'impôts.
Un milliard qu'on va pouvoir refiler aux gilets jaunes, aux derniers qui restent.

VRAIMENT EXCEPTIONNELLE

C'est Votre Argent.
On va expliquer les taux négatifs, commenter la panique des banques centrales, vous préparer à la "grande relance", vous raconter pourquoi les banques européennes sont de plus en plus faibles, vous dire la vérité sur la fin programmée de la retraite par répartition, commenter les marchés et vous donner des conseils avec nos Jedi de l'économie et de la Finance: Jézabel Couppey, maître de conférences à l’Université Paris 1, Sébastien Lalevée, directeur général de la Financière Arbevel, Patrice Gautry, chef économiste de l’Union Bancaire Privée,Eric Lewin, rédacteur en chef des Publications Agora et Jean-François Robin, responsable de la stratégie et de la recherche économique chez Natixis.
À 20h ce soir sur BFM Business.
Rediffusion samedi à 11h et dimanche à 19h.

NON AU LIBRA

On commence enfin à se réveiller...
Bruno Le Maire, notre Ministre, ne veut pas de la monnaie virtuelle de Facebook, le libra, en Europe.
Il pourra changer d'avis quand même, il a l'habitude de le faire en politique.

ENFIN!

Ça nous avait manqué!
Une bonne grosse grève.
Tout est bloqué.
Rien ne marche à Paris.
Magnifique.
Heureusement la porte-parole du gouvernement, Sibeth Ndiaye nous a rassurés: "Demain matin, j’utilise ma voiture de fonction comme tous les jours. Je serai de tout cœur avec tous les Franciliens qui galèreront dans les couloirs du métro."

VOTRE ARGENT DU JOUR

Selon le journal investir, épargner pour ses enfants est toujours une priorité. Selon l'hebdomadaire, 8 parents français sur 10 ont une solution d'épargne pour leurs enfants. 4 parents alimentent chaque mois un produit d'épargne et près d'1 parent sur 3 met de côté seulement lors d'occasions spéciales (Noël, anniversaires, etc.).
En moyenne, les enfants reçoivent 390 euros par an de leurs parents (et une centaine d'euros de leurs grands-parents). Même si ceux-ci aimeraient épargner plus, c'est déjà ça.
Les parents optent généralement pour un Livret A (59% des produits ouverts), un livret jeune (30%) voire.. une tirelire (26%). C'est quand même une vraie anomalie. L'assurance-vie est bien plus adaptée pour les enfants. Selon le journal Investir, elle est même "incontournable.[...] l'assurance-vie reste l'une des meilleures alternatives surtout si on se projette sur le long terme". Il faut dire que ce placement est plus performant que les livrets, notamment lorsqu'on n'a pas besoin de retirer les fonds pendant de longues années, et avec la possibilité de mettre en place certaines clauses (pacte adjoint) enfin que l'argent soit disponible sous certaines conditions (à la majorité, à 25 ans, pour financer les études, le permis, pour une acquisition immobilière, etc...).
Recevez une information détaillée sur l'assurance vie pour les mineurs .

DU CÔTÉ DES MARCHÉS

Le CAC 40 a terminé la séance d'hier en gain de 0.44% à 5642 points, alternant entre vert et rouge durant la journée au gré des déclarations de la BCE. D'un côté, cette dernière a annoncé une réduction des taux de dépôts de 10 points de base et la mise en place d'un « QE » de 20 milliards d'euros par mois pour « aussi longtemps que nécessaire », et de l'autre, elle a appelé les gouvernements à prendre leur part dans la stimulation de l'économie, et notamment en usant le levier fiscal.
Outre-Atlantique, le Dow Jones et le Nasdaq ont clôturé dans le vert de 0.17 % et 0.30 % portés par la déclaration du secrétaire américain au Trésor, Steven Mnuchin, qui s'est déclaré « prudemment optimiste » sur le dossier commercial sino-américain.
A Tokyo ce matin, le Nikkei a fini en hausse de 1.05 % et a atteint son plus haut niveau depuis plus de quatre mois.
Le CAC 40 devrait évoluer en légère hausse cette matinée au lendemain de ses records de la veille, liés à la décision de la BCE de baisser ses taux pour la première fois depuis 2016.
L'Or se négocie à 1501.60 $ l'once contre 1495.60 $ hier matin. Le Brent, quant à lui, s'échange à 60.21 $ le baril contre 60.98 $ la veille au matin et la parité eurodollar est à 1.1094 (contre 1.1012 précédent).

ON S'EN FOUT?

Belle victoire pour Carmat: les États-Unis l'autorise à implanter son cœur artificiel; HSBC chercherait à céder ses agences en France, on attend toujours le grand exode de la finance de Londres vers Paris de peur du Brexit, d'ailleurs; Pronuptia est en liquidation judiciaire, tout un symbole, normal: le nombre de mariages en France est au plus bas; Le scoop du jour : Michel Barnier n'est pas optimiste sur le Brexit, Wow, quelle vista; C'est l'heure du jugement du volet fiscal du procès Balkany, today; Macron soutient son pote Ferrand mis en examen; Boris Johnson juge qu'il n'a pas menti à la Reine; Il va faire super beau ce week-end; Le site Médisite a découvert que les fleurs de pêchers étaient une recette miracle à la constipation.

VOILÀ C'EST TOUT
BONNE JOURNÉE

MAY THE FORCE BE WITH YOU

Le Morning Zapping de
Marc Fiorentino
Miniture Morning

Décryptez l’actualité tous les matins. 180 000 personnes se lèvent du bon pied grâce au Morning Zapping de Marc Fiorentino

À découvrir également sur meilleurplacement.com