Le projet Allemand pour l'Europe de demain

mardi 15 novembre
Auteur: Marc Fiorentino
Il y a 8 ans - Le 15/11/2011 à 07h11

C'est passé inaperçu. Mais Angela Merkel a défini au Congrés de son parti l'avenir de la zone Euro et de l'Union Européenne. Il n'y aura pas deux zones euros, une zone forte et une zone faible. Il y aura une zone euro composée à terme de moins de 17 pays et l'Union Européenne hors zone euro récupérera les losers et deviendra une sous zone euro.

Angela Merkel s'est adressée hier à son parti lors du congrès actuel
Et quand on sait que le Congrés d'hier a été exclusivement ou presque consacré à la zone euro et qu'on voit qu'Angela Merkel impose depuis deux mois ses vues à l'Europe sans concession, il valait mieux écouter ce qui s'est dit au congrès du parti démocrate chrétien. Et là encore, c'est une véritable feuille de route pour l'Europe qu'a adoptée le parti à une quasi-unanimité. Une feuille de route qui ne concerne pas la crise de l'euro ou la crise de la dette, mais les fondements mêmes de l'Union Européenne.

Avec une réforme du traité de Lisbonne
C'est le passage obligé selon Angela Merkel. Et pas question d'y passer des années. Angela Merkel veut que la réforme du traité démarre dès maintenant et qu'elle soit achevée avant la fin 2012. Là encore elle ne propose pas, elle impose. Pas d'alternative. Au menu de cette révision, la possibilité de sortir de la zone euro, de l'euro donc, tout en restant dans l'Union Européenne. En fait on comprend facilement le jeu allemand. Au lieu de créer deux zones euros, une zone euro forte et une zone euro faible, avec éventuellement deux euros, l'Allemagne a adopté une autre voie,accroître le fossé entre les pays de la zone euro et les pays de l'Union Européenne hors zone euro.

L'Angleterre semble s'inquiéter de cette démarche
David Cameron a compris la manoeuvre d'Angela Merkel. A terme il y aurait une zone euro, composée pays disciplinés et aux politiques économiques convergentes et on mettrait dans l'autre partie de l'Union Européenne tous les pays réticents ou les pays qui comme l'Angleterre veulent bénéficier de tous les avantages sans avoir les inconvénients. Mais, et c'est ce qui inquiète l'Angleterre, cette Union Européenne hors zone euro serait un peu livrée à elle-même et bénéficierait de moins en moins du soutien des pays forts.
Angela Merkel veut une zone euro resserrée. Elle veut bien d'une Europe à 27, mais elle ne veut plus d'une zone euro à 17. Et elle obtient toujours ce qu'elle veut.
A lire également
Idée reçue : L'assurance-vie est bloquée pendant 8 ans

On peut être aimé...mais aussi être victime de préjugés. L’assurance-vie a beau avoir le vent en poupe avec une collecte positive pour le 22ème mois consécutif, il y a encore des épargnants qui rechignent à ouvrir un contrat d'assurance-vie, trompés par des idées reçues. En tête, celle d’un placement bloqué pendant huit ans. Ce qui est totalement faux…

Lire la suite
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos

À découvrir également sur meilleurplacement.com