LE PUTSCH ALLEMAND EN EUROPE

mercredi 16 juin
Auteur: Marc Fiorentino
Il y a 9 ans - Le 16/06/2010 à 07h06

La crise Grecque a tellement profité à l'Allemagne qu'on se demanderait presque dans quelle mesure elle ne l'a pas provoquée. Quelques mois aprés, un constat s'impose: l'Allemagne a pris le pouvoir économique et financier en Europe.

On a senti en quelques jours un basculement du rapport de force entre la France et l'Allemagne
Un basculement trés sensible. Et même si on parle encore aujourd'hui du couple franco allemand, le terme ne semble plus du tout approprié. Au début de la crise Grecque, la France semblait avoir l'initiative et l'Allemagne suivait. En gros Nicolas était l'homme du couple et Angela jouait à l'épouse soumise. Puis les rapports, comme souvent au sein des couples fondés sur la raison plus que sur la passion, se sont détériorés lentement mais sûrement. Et enfin, cette semaine on a assisté à un putsch au sein du couple. Angela a posé un ultimatum à Nicolas. A partir de maintenant c'est moi qui porte la culotte ou je divorce et si je divorce tu seras ruiné car en fait c'est en fait tous les biens du couple sont à mon nom. Et Nicolas a du accepter.

Qu'est ce qui a fait basculer les rapports entre les deux dirigeants?
Les marchés. Des marchés et des spéculateurs avec lesquels l'Allemagne joue de plus en plus à tel point que les Espagnols ont même accusé l'Allemagne d'attiser la spéculation pour forcer ses partenaires à prendre des mesures d'austérité encore plus drastiques. Tout a basculé le jour où le jeune Baroin a suggéré une possible perte de la notation triple A de la France. Les spéculateurs se sont alors engouffrés dans la bréche. Ils ont d'abord massacré le CAC alors qu'ils laissaient le DAX tranquille. Puis petit à petit, par petites touches, toutes petites touches, ils ont détaché les taux français des taux allemands. Pas de beaucoup mais suffisamment pour mettre la pression sur la France et lui faire croire qu'elle pourrait être la prochaine victime des attaques des spéculateurs.
L'Allemagne a pris la main en Europe?
Ce qui s'est passé depuis la crise Grecque est tout simplement sidérant. Et nous n'avons pas l'air de le réaliser. La spéculation a donne les clés de la gouvernance économique et financière à l'Allemagne. En désignant les obligations allemandes et les actions allemandes comme valeur refuge, elle a permis à l'Allemagne d'imposer ses règles et son modèle. A ceux qui se plaignent de l'absence de gouvernance en Europe, sachez que la Banque Centrale était déjà à Francfort et qu'elle sera dirigée par l'allemand Axel Weber en 2011 mais que le ministére de l'économie et des finances Européennes vient de déménager aussi de fait, à Francfort. Et c'est une bonne nouvelle pour l'Europe.
A lire également
Idée reçue numéro 4 : l'assurance-vie, ce n'est qu'un produit de long terme

On complète notre série sur les idées reçues sur l'assurance-vie, sur un nouveau préjugé quasi-incontournable sur le produit d'épargne préféré des Français : l'assurance-vie, ce n'est qu'un produit de long terme. Ce qui est (une nouvelle fois) faux ! Elle peut être utilisée comme un produit d’épargne extrêmement souple, mais aussi comme un outil de gestion et de transmission du patrimoine dans des conditions particulièrement clémentes.

Lire la suite
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos

À découvrir également sur meilleurplacement.com