LE RETOUR EN FORCE DE L'INFLATION

mardi 22 février
Auteur: Marc Fiorentino
Il y a 8 ans - Le 22/02/2011 à 07h02

Après des années de désinflation, nous allons assister sur une période courte de 12 à 18 mois, à un retour très fort de l'inflation. C'est déjà le cas dans les pays émergés mais cela atteint maintenant les ex pays développés. Le choc pétrolier et alimentaire actuel va amplifier le phénomène.

Envolée du pétrole, prix des matières premières alimentaires au plus haut, et on reparle d'inflation
On peut annoncer sans prendre aucun risque que 2011 est l'année du retour de l'inflation dans le monde. C'était déjà le cas avant les évènements dans le monde arabe, la flambée du pétrole va accélérer le phénomène. Les plans de relance, la pratique aux Etats-Unis de la planche à billets et la politique de taux zéro dans les pays développés avaient déjà scellé le sort de l'inflation pour les deux années qui viennent. Cela fait déjà plusieurs mois que les pays émergés se battent sans succès de la Chine à l'Inde en passant par le Brésil. Sans succès car ils sont pris en tenaille entre la nécessité de remonter les taux d'intérêt et la volonté de ne pas laisser leur monnaie monter.

Pour l'instant aux Etats-Unis et en Europe, on reste à des taux d'inflation raisonnables
Mais le dérapage commence. Lentement mais sûrement. C'est une nouvelle période qui s'ouvre et ni les investisseurs ni les autorités monétaires ne se sont complètement ajustés à cette nouvelle donne. On ne va pas pouvoir continuer à maintenir des taux d'intérêt à zéro alors que l'inflation va probablement largement dépasser partout les 2% pour s'installer autour d'un premier palier à 4%. L'exemple de l'Angleterre est très intéressant. La Banque d'Angleterre ne sait pas quoi faire. Elle est coincée. L'inflation est au plus haut mais la croissance est fragile. Elle hésite à remonter les taux mais va devoir le faire dans un avenir très proche. Avec toutes les conséquences que cela va provoquer.

Quelles vont être les conséquences de ce dérapage de l'inflation
C'est une hausse de l'inflation qui n'est pas productive pour l'économie car elle va venir du prix de l'essence et des prix alimentaires. Du coup, le pouvoir d'achat des ménages qui est déjà sous pression va encore subir un contrecoup et provoquer un impact sur la consommation. On va assister bien évidemment à des demandes de hausses de salaires. Trichet le sait. Il multiplie déjà les déclarations préventives. Pour lui, augmenter les salaires déclencherait le cercle vicieux de l'inflation. Une chose est sûre la période de désinflation, une période qui dure depuis plus de 15 ans est terminée. Nous entrons dans une ère de hausse forte de l'inflation. Une ère courte, dix huit mois au maximum, mais qui risque d'être brutale et de faire déraper la croissance mondiale.
A lire également
Epargne : Pourquoi ouvrir une assurance-vie avant 30 ans ?

Enfin le premier salaire ! Oui, mais il faut penser à payer son loyer, financer ses loisirs ou bien (et c’est moins drôle) rembourser un prêt étudiant. Dans ces conditions, comment épargner pour l’avenir sans pour autant rogner ses envies de bouger aux quatre coins du monde et profiter de la vie ? Le Livret A ? Rapporte plus un rond surtout depuis le début du mois. Le Livret Jeune ? Passé 25 ans, vous devez tirer un trait dessus et le clôturer…Difficile alors de trouver le placement qui allie rendement et capacité d’épargne réduite ? Pas si sûr. Pour les jeunes actifs de moins de trente ans, il y a des solutions. Faut-il encore les connaître.

Lire la suite
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M IMMOBILIER Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos

À découvrir également sur meilleurplacement.com