Le Riz sur les traces du sucre ?

vendredi 30 octobre
Auteur: Rédaction Monfinancier
Il y a 10 ans - Le 30/10/2009 à 00h10

Les prix sont montés cette semaine suite à une rumeur affirmant que l’Inde deviendrait importatrice net pour la première fois depuis 21 ans en 2010. Cette configuration serait alors semblable à celle observée cette année sur le marché du sucre en hausse de plus de 80%.

Le riz est la deuxième céréale alimentaire produite dans le monde. Sa production reste principalement concentrée géographiquement en Asie (90%).

En réalité la quantité de riz annuellement mise sur le marché international représente à peine 5% de la production mondiale. Les pays producteurs produisent avant tout pour leur consommation interne.
Le riz est l’aliment de base de plus de la moitié de la population mondiale et pratiquement tous les Etats producteurs utilisent des politiques d’intervention sur les prix et réglementent la mise sur le marché des stocks publics.

Dans beaucoup de pays, les prix disponibles ne concernent en fait que les achats domestiques auprès des agriculteurs locaux.
A contrario, le prix international est uniquement le cours du riz disponible à l’exportation. Sachant que le volume de riz exporté est très faible par rapport à la production et du fait de son caractère résiduel, les prix internationaux sont très volatiles.
Notons également qu’il existe plusieurs références qualitatives (longueur du grain, pourcentage de brisure, parfum, gluant ou non) avec des prix pas toujours corrélés.

Le cours de référence international, exprimé en USD/tonne métrique, est celui du riz blanc d’origine Thailande 100% grade B avec 5% de brisures. C’est également le sous-jacent de référence livrable du marché à terme de Bangkok (www.afet.or.th).
Il existe aussi un contrat à terme sur la bourse de Chicago mais ce contrat n’est pas un prix de référence mondial. Ce contrat à terme, coté en US cents pour 100 pounds, représente uniquement la qualité long grain pour le marché américain.

Au deuxième trimestre 2008, les prix avaient atteint un record de 25.07 USD pour le contrat à terme de Chicago et 1038 USD pour la référence 100% grade B d’origine Thailande.
Cette semaine, les prix sont montés suite à une rumeur affirmant que l’Inde (un des trois grands exportateurs avec la Thailande et le Vietnam) deviendrait importatrice net pour la première fois depuis 21 ans en 2010. Cette configuration serait alors semblable à celle observée cette année sur le marché du sucre en hausse de plus de 80%.

Toutefois, nous recommandons aux investisseurs de rester à l’écart du marché international du riz difficile d’accès, étroit et manipulable. Les positions prises sur les prix à terme du riz américain ne peuvent être que ponctuelles avec un horizon à court terme.

Ainsi notre position sur le certificat 1377N sur le riz coté à Chicago doit nous permettre de jouer la rumeur de l’inde à court terme. On s’en séparera dans quelques semaines quand notre objectif de 10-11 euros sera atteint sur la valeur.
A lire également
Idée reçue : L'assurance-vie est bloquée pendant 8 ans

On peut être aimé...mais aussi être victime de préjugés. L’assurance-vie a beau avoir le vent en poupe avec une collecte positive pour le 22ème mois consécutif, il y a encore des épargnants qui rechignent à ouvrir un contrat d'assurance-vie, trompés par des idées reçues. En tête, celle d’un placement bloqué pendant huit ans. Ce qui est totalement faux…

Lire la suite
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M IMMOBILIER Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos

À découvrir également sur meilleurplacement.com