Le transfert de prêt : le moyen de conserver des taux bas même en cas de revente !

vendredi 17 juin
Auteur: Rédaction MonFinancier
Il y a 3 ans - Le 17/06/2016 à 13h06

Lorsque l’on vend un bien pour en acquérir un autre, la pratique la plus courante est de rembourser son prêt avec le montant de la vente et d’en souscrire un nouveau pour financer l’achat, souvent à des taux plus intéressants, mais en s’acquittant au passage de quelques frais non négligeables (indemnités de remboursement anticipé, nouvelle garantie, assurance…)

(En collaboration avec notre partenaire crédit, VOUSFINANCER.com)

Dans un contexte de potentielle remontée des taux – non pas à court terme, mais à moyen ou long terme - ceux qui souscrivent actuellement un crédit à des taux records ont tout intérêt à pouvoir le conserver lors d’une future acquisition… à condition que le prêt soit transférable sur un autre bien.

Grâce à cette option, l’emprunteur pourra continuer à rembourser son crédit souscrit à 1,50 % mi-2016 sur la durée restante et le compléter par un nouveau prêt, aux taux applicables à ce moment-là avec, si besoin, un lissage permettant d’avoir une mensualité constante. La transférabilité du prêt est avantageuse car, outre la possibilité de conserver un taux très bas sur une partie du crédit, l’emprunteur peut continuer à bénéficier de l’assurance souscrite lorsqu’il était plus jeune et transférer la garantie si c’est une caution.

En outre, il n’a pas à verser d’indemnités de remboursement anticipé sur le capital restant dû. Attention, toutes les banques ne proposent pas cette option et pour celles qui le font, il existe des conditions à remplir pour que le transfert puisse être mis en place !
A lire également
Assurance vie : La fiscalité des successions plus douce?

Michel Sapin devrait abroger dans les prochains jours la réponse ministérielle Bacquet-Auriol. Depuis 2012, cette doctrine compliquait les successions lorsque chaque conjoint avait un contrat d'assurance vie alimenté par des fonds communs. Ce qui était le cas de la majorité des ménages français. Et en plus de compliquer la donne, elle pouvait augmenter les droits de succession à payer. Sa suppression est donc une bonne nouvelle pour l'assurance vie, plus simple et toujours diablement efficace !

Lire la suite
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos

À découvrir également sur meilleurplacement.com