LE YO YO DES VALEURS BANCAIRES

jeudi 08 septembre
Auteur: Marc Fiorentino
Il y a 8 ans - Le 08/09/2011 à 07h09

Même si un jour la TVA sur les parcs à thèmes était augmenté, nous aurions la parade: les valeurs bancaires. Mieux que le train de la mine ou space mountain à Eurodisney et mieux que tous les grands Huit du monde. -8% un jour, -8% le lendemain, +6% le jour suivant....

Dans les variations extrêmes à la hausse ou à la baisse des indices, ce sont à chaque fois ou presque les valeurs bancaires qui mènent le mouvement
C'est impressionnant. Quand le CAC perd 3 ou 4%, ce sont les valeurs bancaires qui chutent de 8% et quand le CAC rebondit de 3%, ce sont les valeurs bancaires qui flambent de 6% ou plus. Les actionnaires des banques sont visiblement complètement perdus. Un jour ils se demandent si une banque peut faire faillite. le lendemain ils se disent que la valeur de la même banque est vraiment à la casse. Et on les comprend, quand une valeur comme Société Générale valait plus de 140 euros avant la crise de 2008, au dessus de 50 euros avant la crise de cet été et moins de 20 euros cette semaine, ou quand la très vénérée BNP passe de prés de 60 euros à 30 euros en un seul été, il y a de quoi être déboussolé.

Est-ce qu'on est donc aujourd'hui à des niveaux d'achat sur les valeurs bancaires?
Si le CAC rebondit, pour des raisons techniques, les valeurs bancaires en profiteront largement. Mais la vraie question c'est que vaut une banque ? Personne ne sait y répondre. Certes les analystes spécialistes du secteur ont des formules pour nous donner un chiffre. Mais ils ont pratiquement tous diviser leur prévision par deux en deux mois. Le problème c'est ça. Une banque c'est un bilan et des revenus. Pour le bilan, aucune possibilité de savoir. Surtout avec les dettes souveraines qu'elles ont sur leurs comptes que chacun comptabilise comme il veut. Pour les revenus, même combat. Est-ce que les banques vont continuer à spéculer et gagner et perdre beaucoup d'argent ou est ce qu'elles vont revenir à leur métier de base et gagner moins d'argent mais sans prendre de risque?

Les actionnaires sont nerveux mais les déposants et les épargnants sont calmes
Aucun signe de panique. De bank run. C'est-à-dire de file de gens qui font la queue pour retirer leur argent devant les banques les plus attaquées. La raison est simple. Chacun se dit que finalement les banques sont garanties par l'Etat. Quoiqu'il se passe, l'Etat, donc les contribuables paieront. C'est finalement assez croustillant: nous, contribuables, sommes les garants de nos propres dépôts
A lire également
Succession : 3 astuces pour une succession réussie

Les droits de succession sont élevés que son patrimoine soit important ou plus modeste. D’où l’utilité de s’y prendre le plus tôt possible avec une stratégie patrimoniale adaptée à sa situation. Alors pour alléger la facture à ses héritiers, plusieurs solutions existent pour transmettre un patrimoine à moindre coût.

Lire la suite
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M IMMOBILIER Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos

À découvrir également sur meilleurplacement.com