L'ENIGME DES TAUX AMERICAINS...

jeudi 23 juin
Auteur: Marc Fiorentino
Il y a 8 ans - Le 23/06/2011 à 07h06

C'est bientôt la fin du QE2, cette utilisation massive et irresponsable de la planche à billets par la banque centrale Européenne, et pourtant c'est toujours le grand calme sur les obligations d'Etat Américain. Il faut dire que les nouvelles sur l'économie Américaine sont toujours aussi déprimantes.

On s'approche de la fin du mois de Juin et donc du fameux programme de rachats d'emprunts de la FED
Rappelez vous. On attendait avec fébrilité la fin du mois de Juin avec la fin de l'utilisation à outrance de la planche à billets de la FED, le fameux QE2, quantitative easing 2. Et pourtant, encore ce matin, les taux d'emprunts américains sont à des niveaux extrêmement bas malgré cela. Pour bien comprendre ce que signifie quand même la fin du QE2, rappelons que c'est la banque centrale Américaine qui a quasiment absorbé tous les emprunts émis par le Trésor Américain. En clair, le déficit américain est toujours aussi délirant, la dette abyssale et à son plafond légal, à partir de fin Juin, la FED ne pourra plus prêter à l'Etat. Et pourtant c'est le grand calme. Les Etats-Unis empruntent encore à moins de 3% à 10 ans.

S: Comment s'explique ce calme des investisseurs.?
MF: Plusieurs raisons. Tout d'abord les perspectives de l'économie américaine. Plus les discours de Bernanke se suivent, plus ils se ressemblent. Il a plongé dans une déprime totale car il ne voit toujours pas le bout du tunnel pour l'économie américaine qu'il trouve desèspérante. D'autre part, la crise des dettes européennes a tétanisé les investisseurs du monde entier qui se ruent vers les actifs dits sans risque. Les Français se ruent sur les livrets A, les Américains se ruent sur les obligations d'Etat en croyant encore que ce sont des placements sans risque.

Est ce le calme avant la tempête?
Un calme qui peut durer une semaine, un mois ou six mois mais on n'y coupera pas. Les Etats-Unis sont dans une crise de financement largement plus grave que celle de l'Europe. Ils dépendent largement de marchés financiers pour financer une dette colossale et n'offrent aucune perspective en matière de réduction du déficit budgétaire. Le marché obligataire américain mise sur la récession Américaine. On verra qui a raison.
A lire également
Epargne : Comment protéger son conjoint ?

La Saint-Valentin, c’était dimanche. Ce jour des amoureux est bien ancré dans les traditions en France puisque près de 60 % de nos concitoyens le célèbrent tous les ans. Billets doux, bouquets de fleurs, un dîner aux chandelles ou tout autre chose qui sort tout droit de votre imagination, il existe mille façons de témoigner son attachement à l’être aimé. Ou bien, de souscrire à une assurance-vie pour mettre votre conjoint à l’abri. Mais attention, les règles ne sont pas les mêmes en fonction de votre régime civil. Petit tour d’horizon.

Lire la suite
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos

À découvrir également sur meilleurplacement.com