Les banques américaines en pleine forme

lundi 06 février
Auteur: Rédaction MeilleurPlacement
Il y a 2 ans - Le 06/02/2017 à 07h02

La langue de Trump a sûrement fourché lors de son discours d’investiture. Il voulait dire « We are giving back the power to you, the banks” et pas "you, The People". Finalement aux États-Unis, ils auront eux aussi leur discours du Bourget. L’ennemi de Trump n’est plus la finance, ni Goldman Sachs. Bien au contraire. Trump veut laisser les banques totalement libres.

ABROGER DODD FRANCK

Trump veut abroger la loi Dodd Franck adoptée en 2010, avec ses contraintes de ratios de capitalisation, ses stress tests, sa limitation sévère du trading et de la spéculation. Et Wall Street a applaudi MF: Les valeurs bancaires se sont envolées. L’indice des valeurs bancaires affiche maintenant une progression de 24% depuis l’élection.

UN CADEAU ROYAL

Pied de nez ultime, c’est l’action de Goldman Sachs qui a connu la plus forte progression vendredi. 4.57 %. Si Trump parvient à ses fins, le Wall Street Journal a estimé que les 6 premières banques américaines pourront rapidement distribuer 100 milliards de dollars à leurs actionnaires en dividendes ou en rachats d’actions. Et leurs bénéfices par action connaitront une progression de plus de 13% en 2018. Trump en a d’ailleurs profité pour alimenter sa guerre avec la banque centrale américaine, la Fed, en lui demandant de cesser de participer à des réunions internationales sur la réglementation bancaire.

L'ÉCRASANTE DOMINATION DES BANQUES AMÉRICAINES

Tout n’est pas joué, il faut que tout cela passe par le Congrès? Certes. Mais le Congrès ne pourra mener tous les combats contre Trump. Il va devoir choisir. Et cela fait déjà des années, bien avant Trump, qu’une grande partie des Républicains militent pour la dérégulation bancaire. Les décrets du président seront certainement amendés, mais à la marge, et les banques américaines vont bénéficier d’un avantage compétitif écrasant, notamment par rapport aux banques européennes, à un moment où elles dominent déjà la finance internationale. C’est encore un retournement spectaculaire. Ce sont les banques américaines qui ont provoqué la crise mondiale de 2008. Elles sont redevenues aujourd’hui plus fortes que jamais et Trump va permettre à l’Amérique de dominer le monde de la finance.

LA CAPITALE DES GAULES

On a vu défiler ce week end à Lyon Macron, qui a cité en référence tout le monde, de De Gaulle à Philippe Seguin en passant par Mitterrand, Patrick Bruel ou Matt Pokora, Mélenchon et son hologramme, et Marine Le Pen et son programme Trump. L'hypothèse d'une alliance de la gauche de la gauche sous la bannière d'Hamon n'est plus un fantasme ou un cauchemar, et celle d'un deuxième tour Le Pen - Hamon/Mélenchon/Jadot/Taubira une vraie possibilité. Le Pen est à nouveau en photo en une du Financial Times. Et pendant ce temps Fillon s'accroche et flingue les chances de la droite.



A lire également :


CONTRE POUVOIRS

On va enfin savoir si un président américain a le pouvoir aux États-Unis. En live. Pendant 4 ans. On vient d'apprendre qu'un juge local pouvait bloquer un décret présidentiel. En attendant, les frontières américaines se sont ouvertes à nouveau et Trump est furieux.

LA CHINE PARADOXALE

Deux records cette année en Chine. La valeur des transactions d'acquisitions avortées d'entreprises européennes et américaines par des groupes chinois, du fait notamment des contraintes du pouvoir chinois. Autre record: la valeur des transactions d'acquisitions d'entreprises européennes et américaines par des groupes chinois. Ces deux records illustrent à la fois la force de frappe de la Chine en matière d'acquisitions et la volonté des autorités chinoises de contrôler l'exode des capitaux.

LA BLAGUE DU JOUR

Les champions du monde de la triche commerciale internationale vont se plaindre à l'OMC, l'Organisation Mondiale du Commerce. La Chine accuse les États-Unis de violer les règles de l'Organisation mondiale du commerce avec des taxes antidumping. En particulier sur les importations chinoises d'acier inoxydable aux États-Unis. On pourrait presque en rire.

L’ÉTONNANTE DÉCLARATION DU JOUR

Le ministre des finances allemand, Wolfgang Schaüble est d'accord avec Trump. L'euro est sous évalué. Mais ce n'est pas de la faute de l'Allemagne qui ferait du "dumping" mais de la faute de la Banque Centrale Européenne qui continue à maintenir les taux artificiellement bas pour favoriser les états qui ne font pas d'efforts de réforme. Attention tournant encore...



LE COMEBACK DU JOUR


L'Europe à plusieurs vitesses. Combien de fois en a-t-on parlé ? Les dirigeants européens réunis à Malte pour la préparation du 60ème anniversaire du Traité de Rome le 25 Mars ont relancé, Angela Merkel en tête, l'idée d'une intégration par étapes des membres de l'Union. Ce sont les pays de l'Est qui sont visés. L'Europe commencerait-elle à réagir enfin ?

JE VOUS CONSEILLE

De regarder en replay l'émission C'est Votre Argent de ce week-end. C'était vraiment exceptionnel. On a rejoué la semaine et donné quelques conseils avec un plateau exceptionnel : Emmanuel Lechypre, Christopher Dembik de Saxo Banque; Bruno Colmant de Degroof Petercam, Jean-Pierre Gaillard d'Erasmus Gestion, Emeric Préaubert de Sycomore AM et Pauline Tattevin. Revoir en replay

ON S'EN FOUT ?

Du 6 au 8 février, ce sont les "journées sans smartphones"; c'est la débâcle à Rome pour la maire "nouvelle vague" dont l'entourage est impliqué dans des affaires de corruption; vous pouvez facilement changer de banque à partir d'aujourd'hui mais vous n'en ferez rien; nouvelle mode au Japon: se faire emmailloter entièrement le corps dans des bandes de tissus serrées pour retrouver la position fœtale et donc se rassurer, la baisse de la natalité leur tape sur la tête; on est déjà au troisième épisode de Homeland 6 et il ne se passe toujours rien, c'est la cata; à partir de mercredi après-midi, je suis injoignable, je suis à Rétromobile à la Porte de Versailles.

VOILA C'EST TOUT
BONNE JOURNEE
MAY THE FORCE BE WITH YOU

Le Morning Zapping de
Marc Fiorentino

Décryptez l’actualité tous les matins. 180 000 personnes se lèvent du bon pied grâce au Morning Zapping de Marc Fiorentino

À découvrir également sur meilleurplacement.com