Les contracts for difference

mardi 23 juin
Auteur: Rédaction Monfinancier
Il y a 10 ans - Le 23/06/2009 à 17h06

Les contracts for difference (CFD) sont des produits dérivés qui connaissent un grand succès et dont on dit qu’ils remplaceront dans le future les warrants et turbo d’Euronext et les options du Forex, du Monep et autre marché dérivés. Ces produits ont l’avantage d’obéir à des règles de calcul très simples. On dit qu’investir dans un CFD revient exactement au même que d’investir sur le sous-jacent, le levier en plus…

  Les contracts for difference (CFD) sont des produits dérivés qui connaissent un grand succès et dont on dit qu’ils remplaceront dans le future les warrants et turbo d’Euronext et les options du Forex, du Monep et autre marché dérivés. Ces produits ont l’avantage d’obéir à des règles de calcul très simples. On dit qu’investir dans un CFD revient exactement au même que d’investir sur le sous-jacent, le levier en plus…  Mécanisme :   Un CFD est tout simplement un contrat stipulant que la différence entre le cours d’achat et le cours du jour, gain ou perte, sera créditée ou débitée sur le compte du client.     Un CFD a le même cours que son sous-jacent. Un CFD sur l’action l’Oréal par exemple va suivre les variations de l’action l’Oréal. Si l’Oréal prend 1 euro (+2%), le CFD prend 1 euro (+2%).  Quel intérêt alors ? Il va y avoir un effet de levier, car votre mise de départ sera plus faible que si vous achetiez des actions l’Oréal. En effet, on ne vous demande pas de payer le prix des CFD (et donc des actions) mais simplement de faire un deposit, par exemple de 10% du prix des CFD (et donc des actions). Comme vous êtes exposé aux mêmes variations que les actions mais pour une mise de départ plus faible, vous avez un effet de levier.

     Prenons un exemple concret : Vous achetez 100 CFD l’Oréal. L’Oréal cote 50 euros donc les 100 CFD coutent 5000 euros mais vous ne mettez sur votre compte un deposit que de 500 euros (10%). Le lendemain, l’Oréal cote 51 euros (+2%), et les 100 CFD valent maintenant 5100 euros. On crédite votre compte de 100 euros et vous avez donc 600 euros sur le compte (+20%). Le levier vient du fait que vous êtes exposé aux mêmes variations en euro mais pour une mise de départ plus faible.   Le levier dépend donc du deposit. Vous décidez vous-même du deposit que vous allez mettre. Vous pouvez par exemple mettre 100 % et dans ce cas il n’y a pas d’effet de levier. Mais le broker exige toujours un minimum.  Sur les actions, il est en générale de 10% (levier de 10)Il est de 20% sur les indices (levier de 5)De 2 à 5% sur les matières premières (levier de 20 à 50)Et de 1% sur les devises (levier de 100)     Avantages des CFD :   Le principal avantage du CFD réside donc dans le calcul du gain ou de la perte. En effet, le cours du CFD est strictement égal au cours de l’action et votre gain ou perte dépend donc simplement de l’évolution du sous-jacent, et de l’effet de levier, que vous mettez en place avec le déposit. Il n’y a aucune influence de la valeur temps, du strike, aucune barrière désactivante ni échéance, contrairement aux autres produits dérivés tels que les warrants, turbos, et options.

   Il n’y a aucune influence du carnet d’ordres et du market maker. Sur Euronext, le cours d’un warrant ou d’un turbo va dépendre des achats et des ventes. Il faut toujours trouver une contrepartie pour pouvoir acheter/vendre le produit. Le market maker sera dans le carnet d’ordres mais pour des cours qui lui sont avantageux et donc désavantageux pour l’investisseur. Ainsi, l’investisseur peut réaliser une perte même si le sous-jacent a augmenté juste parce qu’il a vendu les produits pour des mauvaises conditions. La liquidité est donc très importante pour ces produits.

   Pour les CFD par contre, la liquidité est parfaite. Les CFD n’ont pas de code ISIN et ne sont pas négociables sur Euronext, mais sur un marché de gré à gré comme pour les options.  Ce sont les brokers qui assurent la liquidité et qui doivent toujours vendre et racheter les CFD à leur cours de référence. La performance va toutefois être atténuée par les frais, mais ils sont généralement plus faibles que pour les options et warrants. Ils sont d’environ 0.10% et il n’y a pas de droit de garde.  Les principaux brokers sont IG markets, WHSelfinvest, et Saxo Banque.

     Inconvénients    Même s’ils semblent très simples à utiliser, les CFD sont des produits très différents des produits auxquels les investisseurs particuliers sont habitués. Ils ne sont pas côtés sur Euronext et il faut un compte spécifique pour les traiter. Les plateformes sont également spécifiques et il faut un certain temps pour s’y habituer.

   Les particuliers qui ont déjà fait des options, et surtout du SRD, n’auront par contre pas de problème pour traiter des CFD.

   Les CFD sont très proches du SRD. Ils engendrent ainsi des frais de financement en cas de position longue. En effet, achetez un CFD avec un deposit de 10% revient en fait à emprunter 90%. Le cout de ce prêt est environ de l’Eonia + 2.5% par an.  Par contre, en cas d’une position short, c’est l’intermédiaire financier qui paye les intérêts à l’investisseur. Mais le cout du financement sera plus faible (Eonia -2.5%) La technique avec les CFD est de savoir bien gérer son déposit, qui déterminera le levier. Par exemple, si vous voulez prendre une position de 5000 euros sur une action, vous devez faire un deposit de 500 euros minimum. Soit un levier de 10. Vous pouvez également faire un deposit plus élevé, 1000 euros par exemple, et dans ce cas le levier est plus faible (5). Mais vous subirez de toute manière la même perte en valeur. L’intérêt de faire un deposit plus élevé est simplement d’éviter que le broker clôture la position pour cause de liquidités insuffisantes. Les investisseurs peuvent également poser ce qu’on appelle des ordres stop. Ces ordres permettent de céder automatiquement les titres si le sous-jacent chute de trop. Ils évitent donc que le broker clôture lui-même le compte. Ces ordres stop coutent environ 0.30% selon les courtiersCes particularités, qu’on ne trouve pas sur les turbos et les warrants, sont parfois difficiles à assimiler pour les investisseurs non-initiés.

      Les CFD sont des produits très simples à utiliser. Mais ils sont très différents de ce que les investisseurs ont l’habitude de voir avec les warrants et les turbos. Certaines particularités (deposit, levier fixe, stop, marché de gé à gré), font qu’ils restent des produits à destination des investisseurs avertis, ce qui sont habitué à faire des warrants et turbos, et idéalement du SRD, et qui cherchent des produits moins couteux.
A lire également
Idée reçue : L'assurance-vie est bloquée pendant 8 ans

On peut être aimé...mais aussi être victime de préjugés. L’assurance-vie a beau avoir le vent en poupe avec une collecte positive pour le 22ème mois consécutif, il y a encore des épargnants qui rechignent à ouvrir un contrat d'assurance-vie, trompés par des idées reçues. En tête, celle d’un placement bloqué pendant huit ans. Ce qui est totalement faux…

Lire la suite
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M IMMOBILIER Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos

À découvrir également sur meilleurplacement.com