LES ETATS UNIS SOUS SURVEILLANCE....

mardi 19 avril
Auteur: Marc Fiorentino
Il y a 8 ans - Le 19/04/2011 à 07h04

Enfin. On se demandaiit combien de temps les agences de notation, anglo saxonnes, pourraient continuer à faire preuve d'autant de mauvaise foi en enfonçant les pays européens et en ignorant le pays qui est peut être le pays qui a la plus mauvaise situation réelle en terme de déficit et de dette: les Etats Unis.

Onde de choc sur les marchés après l'annonce par Standard and Poors de la mise sous surveillance de la dette des Etats-Unis
Il fallait que cela arrive. Depuis le temps qu'on attendait cela. Je ne comprenais pas pourquoi les agences de notation continuaient à juste titre à s'acharner sur les pays de l'Union Européenne et épargnaient les Etats-Unis dont la situation tant fiscale qu'en matière de dettes est nettement pire que celle de l'Espagne, du Portugal et peut être aussi mauvaise que celle de la Grèce. Rassurons tout de suite ceux qui nous écoutent. Les Etats-Unis ne vont pas faire faillite. En tous cas pas dans les 18 mois qui viennent. Après c'est une autre histoire.

Alors pourquoi cette panique hier ?
On pourrait dire plutôt une mini panique car évoquer les difficultés des Etats-Unis et n'avoir finalement qu'une baisse de moins de 2% sur les indices boursiers c'est finalement une réaction très modérée. Je vois deux raisons. Tout d'abord S and P a ouvert la boîte de Pandore. Et toutes les autres agences de notation vont devoir lui emboîter le bas. Ce qui va créer un environnement pour le mois volatile dans les semaines qui viennent. Ensuite le vrai souci des investisseurs, c'est le programme inévitable de rigueur que les Etats-Unis vont devoir adopter pour maintenir leur Triple A. Cela fait un an et de mai qu'Obama a fait le pari de la fuite en avant avec plus de relance, plus de déficit, plus de dette en espérant que cela relancerait la croissance et donc finirait pas améliorer les entrées fiscales et donc réduire le déficit. Or le rebond de la croissance est mou. Obama a raté son pari et il va devoir passer par la case austérité.

On peut imaginer un programme de rigueur?
Pas le choix. Les républicains et surtout leur aile droite, le Tea party, vont se servir de l'annonce de l'agence de notation pour durcir encore plus leurs demandes en matières d'austérité et de coupes dans les dépenses. Obama va lutter mais l'issue est certaine. Les Etats-Unis vont devoir adopter un plan à l'Anglaise. Or un plan à l'Anglaise provoque dans un premier temps une rechute de la croissance. Est-ce que les Américains vont accepter de se serrer encore plus la ceinture pour rembourser leur dette qui est à moitié détenue par des pays étrangers? C'est la grande question des mois à venir.

A lire également
Fiscalité : comment déclarer mon ISF ?

Les contribuables dont le patrimoine net taxable est supérieur à 1,3 million d'euros au 1er janvier 2015, sont assujettis à l’Impôt sur le revenu (ISF). Vous allez bientôt recevoir votre avis et à ce titre, il opportun de vous en rappeler quelques points essentiels avant de faire sa déclaration. Qui est concerné par l'ISF? A quelle(s) date(s) le déclarer ? Quand doit-on l'acquitter ? On vous dit l’essentiel…

Lire la suite
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M IMMOBILIER Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos

À découvrir également sur meilleurplacement.com