Les marchés du pétrole, physiques et à termes

vendredi 26 octobre
Auteur: Rédaction Monfinancier
Il y a 7 ans - Le 26/10/2012 à 09h10

La détermination d'un cours de référence international pour les prix du baril est complexe car il n'existe pas un seul type de brut mais autant de bruts que de gisements, qui possèdent chacun des caractéristiques différentes, et qui s'échangent sur différents marchés.

On compte sept marchés physiques (le marché de Rotterdam, le marché méditerranéen, le marché du Golfe du Moyen-Orient, le marché d'Extrême Orient, le marché des Etats-Unis, le marché de la Mer du Nord, et le marché d'Afrique de l'Ouest). Le plus important est celui de Rotterdam, notamment parce qu'il propose les plus grands bruts (brut texan, de la mer du nord, d'Arabie Saoudite,…), mais aussi parce qu'il traite des produits raffinés. Les autres marchés représentent principalement des marchés locaux où se négocie le pétrole extrait de la région. Par exemple, sur le marché des Etats-Unis, on trouve la grande majorité des pétroles produits aux Etat-Unis dont le West Texas Intermediate (WTI), l'Atlantic North Slope (ANS) et quelques origines d'Amérique latine. Le marché de la Mer du Nord est composé des origines de la Norvège et du Royaume-Uni presque exclusivement, dont le Brent est le plus traité. Le marché d'Extrême Orient importe la majorité de ses bruts depuis le Moyen Orient. Il traite de manière limitée les exportations de bruts d'origine malaysienne et indonésienne

Les quantités échangées sur ces marchés le sont à des prix variables, qui sont fonction des prix de référence reconnus par les acteurs du marché. Les deux principaux bruts qui servent de référence sont le WTI et le Brent. Par exemple, le prix du pétrole nigérian qui s'échange sur le marché d'Afrique de l'Ouest est égal au prix du Brent plus un léger différentiel (quelques cents).

Dans les années 70, les bourses des produits dérivés ont commencé à proposer, pour diversifier leur offre, des contrats à termes sur le pétrole. A partir des années 80, les négociants ont commencé à utiliser les cours des contrats à termes comme prix de référence pour déterminer les prix sur le marché physique. Les contrats à terme les plus utilisés sont le contrat à terme sur le WTI du Nymex, et le contrat à terme sur le Brent qui s'échange à Londres sur l'IntercontinentalExchange (ICE) anciennement appelé l'International Petroleum Exchange.

Tous les produits dérivés qu'on trouve sur les marchés financiers sont également indexés sur ces contrats à terme, Brent ou WTI. On trouve par exemple sur Euronext un grand nombre de certificats, turbos et warrants indexés sur le Brent et le WTI. Lorsque ces produits sont sans échéance, ou lorsqu'ils ont une échéance plus longue que les contrats à terme, les émetteurs des produits sont obligés de pratiquer le « roll over ». Lorsque le contrat à terme arrive à échéance, l'émetteur doit « Roller » sa position, c'est-à-dire qu'il vend ses futures qui arrivent à échéance et qu'il rachète l'échéance suivante. Cette manipulation entraine parfois une baisse du prix du produit dérivé.

A lire également
Le TOP / FLOP des Smalls par Euroland Corporate

Retrouvez le TOP et le FLOP du CAC small dans le "Zapping des Smalls" du 26/02/2020 par Euroland Corporate

Lire la suite
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos

À découvrir également sur meilleurplacement.com