Les obligations pour les particuliers: une solution de placement?

mercredi 11 janvier
Auteur: Marc Fiorentino
Il y a 8 ans - Le 11/01/2012 à 07h01

Question à plusieurs centaines de milliards d'euros: comment attirer le pactole des ménages Français qui dort sur des comptes et des livrets ? Les Français ne veulent pas encore entendre parler de bourse, il va donc falloir trouver d'autres solutions. Les obligations ?

Le Crédit Foncier lance un emprunt obligataire pour les particuliers. Est-ce que c'est le début d'une longue série ?
Si cet emprunt est un succès, on va voir d'autres candidats. Il y a aujourd'hui un problème à plusieurs centaines de milliards sur lequel se penchent spécialistes de l'ingénierie et du marketing financiers. Comment attirer le pactole sur lequel sont assis les ménages français. Il y a des centaines de milliards d'euros, qui dorment, ou plutôt qui somnolent sur des comptes courants, des comptes à terme, des livrets A ou autres livrets défiscalisés. Les Français ne veulent prendre aucun risque, mais ils aimeraient quand même gagner un peu plus d'argent.

Et la réponse ce serait donc ces emprunts ?
Les obligations sont une passerelle entre le cash ou les livrets et les actions. Des actions, les Français ne veulent pas en entendre parler pour l'instant. Les obligations semblent un bon compromis. À condition que l'emprunteur soit solide. Et le problème c'est que plus il est solide, moins il paye cher. Les banques auront du mal à attirer les particuliers si elles lancent des emprunts, tant elles inspirent la défiance. Mais les grandes entreprises gèrent mieux la crise que les Etats et que les banques et pourraient attirer les particuliers avec des obligations d'entreprises réservées pour l'instant aux investisseurs institutionnels.
Est ce que cela pourrait faire revenir les Français vers la Bourse?
Peut être. Ce serait une première étape. Les cycles sont toujours les mêmes. En période de panique, les particuliers ne veulent que ce qui ressemble au cash, puis ils se détendent un peu et vont vers les emprunts sous une forme ou une autre et enfin quand ils sont plus confiants ils vont vers les actions. Ce serait un petit pas. Un tout petit pas. Mais si on cherche un peu plus de rendement, pas le choix, il faut prendre un peu de risque….
A lire également
Epargne : Pourquoi ouvrir une assurance-vie avant 30 ans ?

Enfin le premier salaire ! Oui, mais il faut penser à payer son loyer, financer ses loisirs ou bien (et c’est moins drôle) rembourser un prêt étudiant. Dans ces conditions, comment épargner pour l’avenir sans pour autant rogner ses envies de bouger aux quatre coins du monde et profiter de la vie ? Le Livret A ? Rapporte plus un rond surtout depuis le début du mois. Le Livret Jeune ? Passé 25 ans, vous devez tirer un trait dessus et le clôturer…Difficile alors de trouver le placement qui allie rendement et capacité d’épargne réduite ? Pas si sûr. Pour les jeunes actifs de moins de trente ans, il y a des solutions. Faut-il encore les connaître.

Lire la suite
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos

À découvrir également sur meilleurplacement.com