Les politiques jouent avec les marchés

mardi 04 octobre
Auteur: Marc Fiorentino
Il y a 8 ans - Le 04/10/2011 à 07h10

Les politiques accusent les marchés de tous les maux mais on s'aperçoit que tous les accords et toutes les mesures nécessaires à résoudre la crise ne sont prises que quand on est au bord de la rupture sur les marchés financiers. Espérons que ce n'est pas la stratégie que vont adopter les leaders mondiaux avant le G20.

Nouvelle baisse des marchés hier et ce matin avec toujours les mêmes craintes des investisseurs
Après l'accalmie liée au vote par le parlement Allemand sur le Fonds de Stabilité, les marchés doutent à nouveau. Il faut dire que la course aux déclarations contradictoires sur le sauvetage de la Grèce est repartie. Mais au-delà de cela, j'ai quand même l'impression que les leaders politiques jouent un drôle de jeu avec les marchés financiers. Tout en fustigeant les spéculateurs et les hedge funds et en les accusant des tous les maux, on a de plus en plus l'impression qu'ils s'en servent. Et qu'ils attendent que la pression des marchés soit suffisamment forte pour faire adopter des mesures qu'ils n'ont pas le courage ou pas les moyens de faire accepter.

La marche à suivre, tout le monde la connaît. Il faut que les pays surendettés adoptent des plans d'austérité sans précédent que les populations refusent. Impossible à passer sans que les pays en question soient attaqués par les marchés. La Grèce ou même l'Italie aurait elle adopté ces plans d'austérité sans la spéculation. Et la France n'aurait elle pas adopté un vrai plan d'austérité si elle avait été attaquée. On sait d'autre part qu'il faut que l'Allemagne accepte de donner plus de moyens au Fonds de Stabilité et qu'elle soit plus solidaire du reste de l'Europe. Mais elle ne le fait à chaque fois que quand l'euro et l'Europe sont au bord du gouffre sur les marchés.

Finalement ce sont les politiques qui utilisent les marchés.
Et j'ai l'impression que pour vendre, chacun à son parlement et à sa population, les mesures nécessaires, les leaders du G20 souhaitent peut être qu'on ait encore un mois d'octobre chaotique pour pouvoir arriver en Novembre lors du prochain sommet enfin avec une véritable statégie mondiale et coordonnée. Les politiques jouent avec les marchés, mais jouer avec les marchés c'est jouer avec le feu. Le problème c'est que leur seule alternative.
A lire également
3 astuces pour une succession réussie

Les droits de succession sont élevés que son patrimoine soit important ou plus modeste. D’où l’utilité de s’y prendre le plus tôt possible avec une stratégie patrimoniale adaptée à sa situation. Alors pour alléger la facture à ses héritiers, plusieurs solutions existent pour transmettre un patrimoine à moindre coût.

Lire la suite
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M IMMOBILIER Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos

À découvrir également sur meilleurplacement.com