L'espoir d'accords

vendredi 11 octobre
Auteur: Rédaction MeilleurPlacement
Il y a 4 mois - Le 11/10/2019 à 07h01

Les investisseurs se prennent à espérer. Sur deux fronts. La guerre commerciale États-Unis-Chine. Trump va rencontrer la délégation chinoise aujourd'hui. Et le Brexit. Le premier Ministre irlandais pense qu'un accord est possible sur la frontière irlandaise.

DEAL ?

C'est la grande surprise du jour.
Boris Johnson et Leo Varadkar, le premier ministre irlandais, se sont rencontrés.
Et Leo a trouvé que les discussions avaient été "very positive and very promising".
Boris Johnson aurait assoupli sa position et serait prêt à laisser l'Irlande du Nord dans l'union douanière européenne pour ne pas recréer une frontière entre les deux Irlande.
On aura donc une libre circulation, évidemment, entre la Grande-Bretagne et l'Irlande du Nord, et une libre circulation entre l'Irlande du Nord et l'Eire. Un faux Brexit en quelque sorte.
Mais qu'importe.
Tant qu'on évite le no deal Brexit, tout le monde est content...

DEAL ?

Trump a besoin d'un accord avec la Chine.
Entre la procédure de destitution et sa politique étrangère de plus en plus erratique, il doit redresser sa cote de popularité.
Et soutenir les marchés.
Il va donc mettre son poids dans la balance aujourd'hui pour créer les conditions d'un accord, totalement bidon, mais d'un accord quand même.
Tant qu'on évite la guerre commerciale, tout le monde est content.

MIEUX VAUT NE PAS ÊTRE UN ALLIÉ DES ÉTATS-UNIS

C'est ce que se disent certains pays en ce moment.
Surtout au Moyen-Orient.
Trump a lâché lâchement les alliés kurdes.
Il n'avait pas non plus soutenu l'Arabie Saoudite, son grand allié... après les attaques portées par l'Iran et on attend toujours les terribles sanctions qui devaient toucher l'Iran...
On comprend que les autres alliés des Etats-Unis dans la région soient un peu nerveux.

LA CLAQUE DU JOUR

Le rejet de la candidature de Sylvie Goulard à la Commission Européenne.
Avec une vraie question : comment Macron a-t-il pu proposer cette candidature alors que Sylvie Goulard n'avait pas pu rester dans le gouvernement ?
C'est étonnant la politique quand même.
C'est trop fin et subtil pour moi.

LE RENVOI DU JOUR

Le directeur général de Renault devrait se faire jeter aujourd'hui, malgré ses protestations contre un "coup de force stupéfiant".
On lui reproche les mauvais résultats de Renault, ses mauvaises relations avec Nissan et ses mauvaises relations avec son président Jean-Dominique Sénart.
La directrice financière, Clotilde Delbos, va le remplacer.
Renault-Nissan c'est vraiment Dallas.

5%

C'est la part du budget de la santé en France qui est consacrée à l'obésité.
Selon l'OCDE, 1 adulte sur 5 en France est obèse.
On fait quand même mieux que nos voisins.

INSPIRATION

Steve Eisman, le financier qui a inspiré le film "The big short".
Interview dans les Échos.
Il déclare: "Le quantitative easing c'est comme de l'héroïne, il vous faut votre dose".
Il est sûrement abonné à notre newsletter...

À LIRE

Numéro special The Economist : "The world economy's strange new rules", je vous débriefe lundi si vous avez la flemme de le lire.

C'EST VOTRE ARGENT EXCEPTIONNEL!

La fin de la guerre commerciale? Faut-il s'intéresser aux élections américaines? Trump est-il un bon président pour l'économie et les marchés? Le comeback du Portugal et de la Grèce. Les grandes rotations sur les marchés avec le retard des small caps. La Bourse: faut-il acheter ou vendre? Et les conseils de nos Jedi de l'économie et de la Finance.
Avec Valérie Plagnol du Cercle des Epargnants, Virginie Robert de Constance Associés, Marie Dancer du journal La Croix, Eric Lewin des publications Agora et Emmanuel Lechypre.
Tout cela dans une ambiance exceptionnelle.
Ce soir à 20h sur BFM Business.
Rediffusion samedi à 11h et dimanche à 19h.

DU CÔTÉ DES MARCHÉS

Le CAC 40 a terminé la séance du jour en hausse de 1.27% à 5569 points, grâce surtout au secteur du luxe qui profite de la belle publication de LVMH (+5,56%) après l’annonce de la croissance de ses ventes.
Outre-Atlantique, le Dow Jones (+0,57%) et le Nasdaq (+0,60%) montaient également à Wall Street après des chiffres rassurants sur le chômage et l’inflation, et malgré des tensions (mais aussi de l'espoir) sur les négociations commerciales entre la Chine et les États-Unis.
La Bourse de Tokyo a fini en hausse ce matin, profitant d'un regain d'optimisme sur l'issue des discussions commerciales entre les États-Unis et la Chine.
Le CAC 40 suit la tendance ce matin et ouvre en légère hausse.
Le Brent poursuit son rebond et gagne 1,38 % à 60,35 dollars le baril. L'once d'Or s’inscrit également en hausse de 0,6 % à 1500,9 dollars et la parité euro/dollar est stable à 1,101 dollar.

ON S'EN FOUT?

Plus personne ne parle de Balkany; Dyson laisse tomber la voiture électrique, il va falloir rouler en aspirateur; Camino, le film tiré de la série Breaking Bad aujourd'hui sur Netflix; Zemmour fait sa rentrée sur Cnews lundi, des annonceurs se retirent de la chaîne; 30% des Américains de 26 ans vivent chez leurs parents, c'était 12% il y a 50 ans (Challenges); Comme J'aime, le programme minceur, n'a plus le droit de communiquer sur la semaine gratuite, ce n'est pas gratuit puisqu'on paie, c'est plutôt "satisfait ou remboursé", subtil; Le concert de Frédéric François à l'Olympia est complet (c'est une news pour les plus de 50 ans, voire 60); Le scoop du jour dans Medisite: "Ejaculation précoce : un tiers des femmes quittent leur mari pour cette raison", l’éjaculation précoce touche 2/3 des hommes; Prix Nobel de littérature 2018 décerné à la Polonaise Olga Tokarczuk et 2019 à l'Autrichien Peter Handke.

VOILÀ C'EST TOUT
BONNE JOURNÉE

MAY THE FORCE BE WITH YOU

Le Morning Zapping de
Marc Fiorentino

Décryptez l’actualité tous les matins. 180 000 personnes se lèvent du bon pied grâce au Morning Zapping de Marc Fiorentino

À découvrir également sur meilleurplacement.com