lundi 05 janvier

Alors que l'euro ne cesse de redonner du terrain face au dollar et face au yen, le cours de la monnaie européenne est tombé sous le seuil des 1,20$. Du jamais vu depuis 2006.

Depuis quelques semaines, la tendance baissière sur la monnaie unique se renforce, notamment face au dollar. Deux raisons expliquent cette baisse. La première est d’ordre politique. En premier lieu, la crise politique en Grèce qui ranime les craintes d'une sortie du pays de la zone euro si le parti grec anti austérité Syriza remportait les élections. Si l’heure n’est pas à la panique, l’incertitude est de mise puisque faute d'être parvenue à élire un président, la Grèce organisera des élections législatives anticipées le 25 janvier. Or, la perspective d’une victoire de Syriza qui se solderait par la fin du programme d’austérité et par une négociation avec la Troïka du rééchelonnement de sa dette a de quoi peser sur le cours de la monnaie unique.

Deuxième raison qui explique la faiblesse de la monnaie unique ce sont les spéculations croissantes sur le lancement prochain d'un programme de rachat d'emprunts d’État par la Banque centrale européenne (BCE) alors que l’inflation est devenue négative dans plusieurs pays membres, comme l’Espagne ou la France.

En effet, dans un entretien au quotidien allemand Handelsblatt, le président de la BCE, Mario Draghi, a déclaré que le risque que la banque centrale ne parvienne pas à atteindre son objectif de stabilité des prix était plus élevé qu’il y a six mois et que les anticipations d'inflation à moyen terme avaient diminué depuis juin. Ces propos ont attisé les spéculations autour du lancement prochain d'un programme d'assouplissement quantitatif (QE). Certains se risquent même à penser que la BCE puisse intervenir d’ici la prochaine réunion de politique monétaire avant la fin du mois de janvier.

Après être brièvement tombé à 1,1860 dollar, son plus bas niveau depuis le 10 mars 2006, l’euro remontait légèrement la pente mais s'échangeait toujours sous le seuil des 1,20$, à 1,1954 dollar. On observe la même tendance du coté du yen, avec une monnaie unique qui se négocie par ailleurs à 143,89 yens, son niveau le plus faible depuis le 11 novembre 2014.

A découvrir également

  • visuel-morning
    Investissement opportuniste : le secteur de la consommation, un bon potentiel en Bourse
    06/05/2022
  • visuel-morning
    La valeur à surveiller par Euroland Corporate
    05/05/2022
  • visuel-morning
    6 raisons de défiscaliser avec le PER
    10/12/2021
  • visuel-morning
    Rendement, diversification et potentiel de revalorisation : les trois clés du trésor Vendôme Régions
    15/04/2022
Nos placements
PER Plus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vie Découvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPI Accédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
Defiscalisation Investissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt