L'ITALIE, VICTIME EXPIATOIRE DE L'EUROPE

mardi 12 juillet
Auteur: Marc Fiorentino
Il y a 8 ans - Le 12/07/2011 à 07h07

Je m'attendais à ce que, plus tard dans l'année, en octobre ou décembre, l'Europe ait à livrer une grande bataille pour sa survie et que le terrain de combat soit l'Espagne. Les marchés en ont décidé autrement. Ils ont choisi, en jouant la surprise, l'Italie et le mois de Juillet...

C'est l'Italie qui est dans la tourmente depuis vendredi et provoque la panique sur l'euro et les marchés.
Et c'est une surprise. Rappelez vous il y a quelques mois. L'Italie était totalement écartée du risque de contagion envisagé même par les analystes les plus pessimistes. Le I de PIGS était celui de l'Irlande et pas celui de l'Italie car la feuille de route de la spéculation contre l'Europe était simple: Grèce, Irlande, Portugal et, un jour, l'Espagne. L'Italie semblait plus proche des satellites allemands comme la France que des pays pérphériques. Ses taux d'ailleurs bougeait peu lors des crises Grecques, Irlandaises ou Portugaises.

Alors pourquoi cette soudaine accélération ?
Il y a certes des raisons propres à l'Italie comme son déficit, sa dette bien sûr, et son instabilité politique. De bons ingrédients pour une crise. Avec un bon élément déclencheur: la possible démission du Ministre des Finances face à un Berlusconi qui ne veut pas plus d'austérité et peut être aussi le départ prochain du gouverneur de la Banque d'Italie pour la BCE. Mais je ne crois pas trop à ces explications. L'Italie est choisie pour cible aujourd'hui par la spéculation et par les hedge funds car l'Europe et l'euro sont vulnérables et que le marché italien de la dette est très large et très liquide. On peut facilement vendre à découvert des emprunts d'Etat italien, alors qu'on ne peut quasiment rien faire sur des marchés étroits comme la Gréce, l'Italie ou le Portugal.

Est-ce que l'Italie peut entraîner l'Europe et l'euro dans la tourmente?
Je retournerais la question. Est-ce que l'Europe et l'euro peuvent entraîner l'Italie dans la tourmente. L'Italie est la victime expiatoire choisie par les marchés pour tous les maux de l'Union Européenne. Une union qui a une monnaie commune mais pas de direction économique commune, une union qui règle les crises en dernière minute et dans la douleur au lieu de les anticiper, une union qui continue à croire qu'on peut indéfiniment éviter de s'attaquer au fond du problème avec de la rustine. Je m'attendais à ce que la grande bataille de l'Europe soit celle de l'Espagne, cela pourrait être celle de l'Italie. Et celle-ci, on ne pourra pas la régler avec un sommet d'urgence de rafistolage.
A lire également
3 astuces pour une succession réussie

Les droits de succession sont élevés que son patrimoine soit important ou plus modeste. D’où l’utilité de s’y prendre le plus tôt possible avec une stratégie patrimoniale adaptée à sa situation. Alors pour alléger la facture à ses héritiers, plusieurs solutions existent pour transmettre un patrimoine à moindre coût.

Lire la suite
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M IMMOBILIER Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos

À découvrir également sur meilleurplacement.com