Loco

vendredi 12 octobre
Auteur: Rédaction MeilleurPlacement
Il y a 1 an - Le 12/10/2018 à 07h10

Les marchés ont continué à chuter brutalement hier. Avant de rebondir ce matin. Et Trump a désigné le coupable. Car il faut toujours un coupable. Pour lui, si les marchés baissent c'est uniquement de la faute de la Banque centrale américaine, la FED, qui serait devenue "loco" en relevant trop fortement les taux d'intérêt...

LA PAUSE

Encore une séance de baisse hier avec une chute de CAC de 1.92%, et une chute des indices américains de plus de 2%. Ce matin, l'Asie marque une pause et rebondit. Et l'Europe emboîte le pas d'une petite "remontada".

RARE

Sauf quand on s'appelle Erdogan, en règle générale, on n'attaque pas sa propre banque centrale et on respecte son indépendance. Mais Trump, une fois de plus, ne respecte pas les règles et s'en est pris violemment à la FED et à son patron, qu'il a pourtant nommé lui-même. Bien évidemment, toujours selon lui, la guerre commerciale qu'il mène contre la Chine n'aurait aucun impact sur les marchés mais les hausses des taux par la FED oui.

CE QUE TRUMP OUBLIE DE DIRE

c'est que si la FED est obligée de remonter ses taux d'intérêt c'est que l'économie américaine croît à un rythme trop rapide et elle croît à un rythme trop rapide du fait des mesures prises par Trump comme la baisse spectaculaire des impôts sur les sociétés....

LA UNE DE LA PRESSE FRANÇAISE

Nous vous en parlions hier ici même. La mauvaise surprise de la taxe d'habitation. Le gouvernement avait fait de la baisse de la taxe d'habitation une mesure phare de sa relance du pouvoir d'achat. Le problème c'est que les maires en ont profité pour l'augmenter du fait de la baisse des dotations par l'État et donc, pour de nombreux Français, la taxe d'habitation ne baisse pas...Elle monte...

ON MARCHE SUR LA TÊTE NON?

WeWork, le spécialiste du Coworking.
Chiffre d’affaires sur le premier semestre 2018 : 764 millions de dollars
Pertes sur la même période : 723 millions de dollars
Valorisation : Plus de 40 milliards de dollars
Pour louer des bureaux avec des babyfoot, des corbeilles de fruits bio et des meubles de couleurs de maternelle...

À NOTER

Édition spéciale des Échos pour ses 110 ans... Les miracles de l'allongement de la durée de la vie...

C'EST VOTRE ARGENT EXCEPTIONNEL

On va rejouer la semaine, et quelle semaine, avec un focus spécial marchés et on va vous donner des conseils en cette période d'extrême agitation avec nos Jedi de l'économie et de la finance : Emeric Préaubert, co-fondateur et président de Sycomore Asset Management; Hervé Goulletquer, stratégiste à la Banque Postale AM; Marc Riez, directeur général de Vega Investments; Patrice Gautry, chef économiste à l’Union Bancaire Privée et Emmanuel Lechypre.
À ne manquer sous aucun prétexte !!!
Ce soir 19h sur BFM Business
Rediffusion : samedi 7h et 21h, dimanche 12h

UN DEAL IMMINENT?

Hier Theresa May a annoncé à ses plus proches collaborateurs qu'un deal sur le Brexit était imminent. Mais ce deal imposera à la Grande-Bretagne de rester dans l'union douanière européenne, pour régler le problème de la frontière entre les deux Irlande. Et ça, ça ne passera pas avec les eurosceptiques de son camp...
Elle va à nouveau jouer sa tête mais elle devrait avoir, encore, une bonne chance de la sauver et une nouvelle occasion de danser "Dancing queen" d'Abba.

LE RALENTISSEMENT DU JOUR

L'Allemagne.
Prévision précédente de la croissance en 2018: 2.3%.
Révision par le gouvernement: 1.8%.
Révision aussi pour 2019: 1.8% au lieu de 2.1%.
En cause, principalement, l'impact de la guerre commerciale sur les exportations.

DU COTÉ DES MARCHÉS
La journée a été éprouvante à Wall Street. Les trois indices majeurs ont prolongé leur repli, sur fond de hausse des taux d'intérêt et de craintes sur l'effet des tensions commerciales sur les économies mondiales. Le Dow Jones a ainsi perdu 2,13% à 25.052,83 points, au lendemain d'une chute de 3,15%. Le S&P 500 a rendu 2,06% à 2.728,37 points pour inscrire une sixième séance consécutive de baisse tandis que le Nasdaq se contracte de 1,14% à 6964,02 points. La Bourse de Tokyo a fini clôture en hausse de 0,46% à 22.694,66 points. Du côté des changes, l'euro reprend des couleurs sur les 1,16 dollars. Le pétrole repart également à la hausse, après son net repli accusé la veille, pénalisé par une hausse surprise des stocks américains. Le Brent gagne 1,2% à 81,23 dollars et le WTI est en hausse de 1,16% à 71,8 dollars. L'once qui était resté scotchée sous les 1.200 dollars l'once, profite de ce regain d'aversion au risque pour revenir sur les 1.220 dollars l'once, pour la première fois depuis la fin du mois de juillet. Le CAC 40 opte pour le rebond et démarre la séance du jour en hausse de 1% aux alentours des 5.155 points.

ON S'EN FOUT ?

Rencontre au sommet aux US: Trump et Kanye West; Nouvelle affaire de viol, mais cette fois ça se passe en maternelle, et les enfants ont 4 ans..., Mbappé fait la couverture du Time; Vous avez encore deux jours pour profiter de la Fête de la Bière qui se termine dimanche; Ce week-end je finis la saison 2 de Guyane;
La femme de l'ancien responsable de la Banque internationale d'Azerbaïdjan a dépensé 18 millions d'euros en 10 ans chez Harrods, soit 5000 euros par jour, un vrai full time job; Le vol commercial le plus long hier : 18h45, sans escale, Singapour-New York avec Singapore Airlines; La une de The Economist: "The next recession : how bad will it be"?; Le Canada légalise le cannabis, pas étonnant avec leur drapeau (oui, je sais, ce n'est pas du cannabis mais une feuille d'érable, c'était une blague)

VOILÀ C'EST TOUT
BONNE JOURNÉE
MAY THE FORCE BE WITH YOU

Le Morning Zapping de
Marc Fiorentino

Décryptez l’actualité tous les matins. 180 000 personnes se lèvent du bon pied grâce au Morning Zapping de Marc Fiorentino

À découvrir également sur meilleurplacement.com