L'OUBLIE DES GREVES

mercredi 14 novembre
Auteur: Marc Fiorentino
Il y a 12 ans - Le 14/11/2007 à 10h11

En ce jour où certains résistent encore à l'abolition des privilèges d'un autre âge, aux dépens de l'ensemble de la population active, je me suis dit...

En ce jour où certains résistent encore à l'abolition des privilèges d'un autre âge, aux dépens de l'ensemble de la population active, je me suis dit qu'il fallait rendre hommage à un rempart qui va empêcher les syndicats de déstabiliser un peu plus la France, et ce rempart c'est l'euro. On va probablement passer une grande partie de la semaine à comparer cette grève et celle de décembre 95. Mais pour un homme de marché comme moi, la grosse différence, la différence essentielle entre ces deux périodes c'est que le Franc a disparu et que l'euro est bien présent et incontournable. En 95, les grèves avaient entraîné des attaques spéculatives contre le Franc. A l'époque Juppé parlait des gnomes de Londres et de Zurich, il visait déjà les hedge funds qui profitaient du chaos social en France pour déstabiliser la devise Française. La Banque de France devait réagir en remontant ses taux d'intérêt. Les usagers étaient donc doublement touchés, voire triplement si ils avaient quelques économies en Bourse. Ils étaient otages des syndicats mais également victimes de la hausse des taux et de la baisse de la bourse.
Et aujourd'hui, est-ce que tout cela est vraiment fini ? Absolument. Regardez l'euro. Il est, et c'est une coincidence, presque à son plus haut niveau ce matin. Le CAC ne regarde même plus les rues françaises, il a les yeux tournés sur l'Europe et le reste du monde et va même se payer le luxe de monter aujourd'hui. Et la Banque de France, elle, n'a plus que la nostalgie pour elle car elle n'aura rien à faire en cette période troublée.
L'euro servirait donc de bouclier protecteur pour l'économie française.
A une époque où la force de l'euro devient une véritable inquiétude pour l'économie européenne, il est bon de rappeler le rôle positif de la devise européenne. Elle nous a protégés contre la hausse des matières premières et notamment du pétrole. Et elle nous protège aujourd'hui des conflits sociaux. Les syndicats qui appellent à ce type de grève, c'est un peu comme le franc ; un phénomène qu'on voudrait voir appartenir au passé.
A lire également
Idée reçue : L'assurance-vie est bloquée pendant 8 ans

On peut être aimé...mais aussi être victime de préjugés. L’assurance-vie a beau avoir le vent en poupe avec une collecte positive pour le 22ème mois consécutif, il y a encore des épargnants qui rechignent à ouvrir un contrat d'assurance-vie, trompés par des idées reçues. En tête, celle d’un placement bloqué pendant huit ans. Ce qui est totalement faux…

Lire la suite
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M IMMOBILIER Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos

À découvrir également sur meilleurplacement.com