LUTTE DES CLASSES AUX ETATS UNIS

lundi 21 avril
Auteur: Marc Fiorentino
Il y a 11 ans - Le 21/04/2008 à 07h04

Les Etats Unis sont mûrs pour entrer dans une lutte des classes qui a miné l'Europe pendant plus de 50 ans

A la veille de la primaire cruciale de Pennsylvanie, les études sur l'enrichissement des américains sont au coeur du débat
Il ne fait pas bon être candidat et millionnaire en ce moment aux Etats Unis et Hillary Clinton va l'apprendre à ces dépens avec un défaite programmée demain en Pennsylvanie et un retrait probable de la course à l'investiture. Le chiffre qui fâche en ce moment aux Etats Unis c'est 60,000 dollars. 60,000 dollars c'est le salaire moyen en 2007. Et il pose deux problèmes. Le premier c'est qu'on entre en récession et donc qu'il risque de baisser. Mais le problème le plus grave c'est que pour la première fois de l'histoire économique américaine, il a baissé dans un cycle de forte croissance économique de 2001 à 2007. L'Américain moyen découvre aujourd'hui avec stupeur qu'à l'aube d'une récession il n'a pas profité d'une croissance exceptionnelle

Et pourquoi ne s'en rend il compte que maintenant ?
Pour une raison simple. La hausse de l'immobilier a donné pendant toutes ses années une illusion d'enrichissement qui s'est évaporée en quelques mois. L'augmentation du pouvoir d'achat est venue pendant cette période non pas de salaires stagnants voire déclinants si on les pondére par l'inflation mais de la hausse exponentielle des prix de l'immobilier. Et aujourd'hui le réveil est brutal.

D'autant plus que la période n'a pas été défavorable à tous
Au centre des débats électoraux, le fossé qui s'est creusé pendant cette période entre les riches et les autres. Ce week end Citigroup a sorti une étude illustrant l'explosion en 2007 des millionnaires dans le monde. Et ce sont les Etats Unis qui détiennent la palme avec 3.1 millions de personnes qui possédent plus d'un million de dollars en plus de leurs résidences principales, c'est le critére de définition d'un millionnaire et 460 milliardaires en dollars. Ces chiffres tombent à pic pour Obama. Les Etats Unis sont murs pour la lutte des classes
A lire également
Idée reçue numéro 4 : l'assurance-vie, ce n'est qu'un produit de long terme

On complète notre série sur les idées reçues sur l'assurance-vie, sur un nouveau préjugé quasi-incontournable sur le produit d'épargne préféré des Français : l'assurance-vie, ce n'est qu'un produit de long terme. Ce qui est (une nouvelle fois) faux ! Elle peut être utilisée comme un produit d’épargne extrêmement souple, mais aussi comme un outil de gestion et de transmission du patrimoine dans des conditions particulièrement clémentes.

Lire la suite
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M IMMOBILIER Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos

À découvrir également sur meilleurplacement.com