LVMH : brillant !

mercredi 25 juillet
Auteur: Rédaction MeilleurPlacement
Il y a 1 an - Le 25/07/2018 à 14h07

LVMH n'avait pas le droit à l'erreur tant les attentes étaient nourries... Le contrat est amplement rempli avec une publication de qualité au titre du semestre écoulé. Le groupe de Bernard Arnault a vu ses indicateurs financiers s'apprécier nettement sur la période et a profité de ce rendez-vous avec le marché pour faire le point sur l'évolution de son activité en Chine.

Des comptes de luxe

Merci Louis Vuitton. La marque connue pour son imprimé "Monogram" a plus que contribué à ces résultats de qualité avec une rentabilité maintenue à un" niveau exceptionnel".

Ainsi, le leader mondial du luxe a ainsi réalisé au premier semestre 2018 des ventes de 21,8 milliards d'euros, en progression de 10 %. La croissance organique des ventes s'établit à 12 % par rapport à la même période de 2017. Elle ressort à 14% en excluant l'impact de l'arrêt fin 2017 de la concession de l'aéroport de Hong Kong. Les Etats-Unis, l'Asie et l'Europe connaissent de bonnes croissances.

Au second trimestre, les ventes sont en hausse de 11 % par rapport à la même période de 2017, une performance en ligne avec les tendances de début d'année. La croissance organique des ventes s'établit à 11 %.

Le résultat opérationnel courant du premier semestre 2018 s'établit à 4,648 milliards d'euros, en hausse de 28 %. La marge opérationnelle courante ressort à 21,4 %, en hausse de 2,9 points. Le résultat net part du groupe s'élève pour sa part à 3,004 milliards d'euros, en croissance de 41 %.

Qualité et rigueur

En guise de perspectives, LVMH explique poursuivre ses gains de parts de marché grâce aux nombreux lancements de produits prévus d'ici la fin de l'année, à son expansion géographique dans les marchés porteurs et à sa rigueur de gestion. Mais ces excellents résultats semestriels n'empêchent pas le géant du luxe d'afficher sa prudence pour la suite de l'exercice. Il rappelle qu'il évolue dans un contexte monétaire défavorable et des incertitudes géopolitiques. Une prudence toute relative quand on voit l'appétence du public pour les produits du groupe LVMH.

Les analystes saluent tout de même la performance semestrielle de LVMH, qui est d'autant plus remarquable que l'environnement monétaire lui est défavorable. Ainsi, Jefferies a relevé son objectif de cours sur LVMH de 340 à 350 euros tout en reconduisant son biais acheteur, UBS qui reste positif sur le dossier, relève également le curseur à 335 euros sur le géant du luxe. D'autres bureaux d'études suivent le mouvement à l'image de Deutsche Bank (achat, 295 euros) ou Citigroup (acheteur, 310 euros).

>> Retrouvez notre conseil Gestion Active sur LVMH
A lire également
L’IMPORTANCE DES STATS

Poursuivant sur sa tendance de la veille, le CAC 40 a terminé la séance du jour en hausse de 0.19 % à 6 042 points, porté par l'accalmie sur le dossier irano-américain. Le DAX, quant à lui, a gagné presque 1.50 % cette séance. Pourquoi ? Selon Destatis, l'Allemagne a généré un excédent commercial de 18,3 milliards d'euros en novembre 2019, à comparer à 20,4 milliards le mois précédent. Aussi, la production industrielle de l'Allemagne a augmenté de 1,1% en novembre.

Lire la suite
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos

À découvrir également sur meilleurplacement.com