Malgré une publication solide, L'Oréal décoit le marché

mercredi 29 août
Auteur: Rédaction Monfinancier
Il y a 7 ans - Le 29/08/2012 à 10h08

Le numéro un mondial des cosmétiques, L'Oréal (OR.FR), décroche de 3,98%, à la bourse de Paris, à 96,98 euros après avoir publié un résultat net en hausse de 10,8% au premier semestre, soutenu par la solide croissance de son chiffre d'affaires et par une très légère amélioration de ses marges.

Pour rappel, le chiffre d’affaires publié en juillet, a progressé de 10,5% au premier semestre, pour s’inscrire à 11,21 milliards d'euros. Quant au bénéfice net du groupe, il s’inscrit dans la même dynamique en atteignant 1,63 milliard d'euros, contre 1,47 milliard d'euros un an plus tôt. Une croissance solide de 10,8%, mais ressortie légèrement inférieure aux attentes des analystes interrogés par FactSet, qui tablaient en moyenne sur 1,65 milliard d'euros.

Si le résultat d'exploitation ressort en ligne avec les attentes, en hausse de 11,4% à 1,9 milliard d'euros, la marge d'exploitation peine à progresser, et ce en dépit de l'expansion de l'activité luxe du groupe, de mesures d'économies et de la baisse des dépenses publicitaires. Avec une marge d’exploitation qui s’inscrit à 16,9% contre 16,8% un an auparavant et une croissance du chiffre d'affaires proche de la moyenne du secteur, le potentiel de hausse du titre est limité note Bank of America-Merrill Lynch qui préfère rester prudent sur le dossier « dont l'action se négocie avec une prime de 30% par rapport à ses pairs alors que la croissance des résultats du groupe est dans la moyenne du secteur ».

A l’instar de ses concurrents, L'Oréal s'est lancé à la conquête des pays émergents afin de réduire sa dépendance envers les marchés matures, notamment en Europe, confrontés à une baisse de la consommation. Porté par le dynamisme des pays émergents, L’Oréal s'attend à faire mieux que l'ensemble du marché des cosmétiques, pour lequel il avait précédemment indiqué prévoir une croissance de 4% en 2012.

« Forts de ces résultats, et malgré les incertitudes de l'environnement économique, nous confirmons pour 2012 notre ambition de surperformer le marché, et de réaliser une nouvelle année de croissance du chiffre d'affaires, des résultats et de la rentabilité », a commenté Jean-Paul Agon, le président-directeur général de L'Oréal, dans un communiqué.

Le président du groupe a par ailleurs annoncé qu'il procéderait, d'ici à la fin décembre 2012, à des rachats d'actions pour un montant maximum de 500 millions d'euros. Mais UBS estime que ce programme de rachat d'actions devrait avoir un effet très légèrement relutif sur ses résultats. La banque déclasse ainsi L'Oréal (OR.FR) d'"acheter" à "neutre" après la publication des résultats du premier semestre "légèrement plus faibles qu'attendu". La banque note également qu’avec une progression de 21,7% depuis le début de l’année, le géant mondial des cosmétiques a enregistré la meilleure performance relative parmi ses pairs européens, le temps pour le titre de marquer une pause, selon UBS.

A lire également
Tous les regards tournés vers la Fed

Le CAC 40 a perdu 0.59 % à 5 065 points cette séance, dans l'attente du verdict de la Fed. Les investisseurs semblent effectivement retenir leur souffle avant le communiqué de politique monétaire de la Réserve fédérale, qui paraîtra dans la soirée (18h00 GMT) et qui sera suivi d'une conférence de presse de Jerome Powell le président de l'institution.

Lire la suite
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos

À découvrir également sur meilleurplacement.com

visuel-morning
JOURNAL DE MONFINANCIER Le morning zapping du 08/07/2020
visuel-morning
GESTION ACTIVE Fin de semaine en fanfare
visuel-morning
GESTION ACTIVE La journée du spectateur