MAUVAIS MAIS PAS PIRE...

jeudi 17 avril
Auteur: Marc Fiorentino
Il y a 11 ans - Le 17/04/2008 à 07h04

Les banques américaines sont sous les projecteurs avec leurs résultats trimestriels.

Résultat de la banque JP Morgan hier et un grand ouf de soulagement
Cette semaine, tous les traders ont les yeux rivés sur les résultats du premier trimestre des banques américaines. Aprés les pertes calamiteuses de 2007, et aprés l'appel à la transparence du G7, on cherche à savoir si les banques américaines vont continuer leur grand nettoyage. Aujourd'hui c'est Merrill Lynch, demain c'est Citigroup. Mais hier c'était JP Morgan, la banque qui a racheté Bear Stearns. Et la banque a annoncé une chute de 50% de ses profits avec plus de 5 milliards de dollars de provisions.

Et pour une fois, ces provisions ne sont pas dues uniquement aux subprimes
Et c'est ce qui à la fois intéressant et perturbant. JP Morgan commence à provisionner des crédits qui n'ont rien à voir avec les subprimes, des crédits immobiliers classiques, des crédits automobiles et des crédits à la consommation. Le ralentissement américain commence à perturber les activités les moins exposées jusqu'à présent des banques

Petite question tout de même. Malgré tout cela, les actions de JP Morgan ont bondi de plus de 4% et toutes les actions des banques sont remontées
Phénomène assez classique d'anticipition. Chaque trimestre depuis le début de la crise des subprimes, les analystes s'attendent au pire et les pertes sont malgré tout plus importantes que prévues. Hier, c'était juste mauvais. Et des résultats mauvais mais pas catstrophiques cela devient une bonne nouvelle. Si Merrill Lynch et Citigroup suivent cette voie, le rebond des marchés d'actions peut continuer.
A lire également
Assurance vie : La fiscalité des successions plus douce?

Michel Sapin devrait abroger dans les prochains jours la réponse ministérielle Bacquet-Auriol. Depuis 2012, cette doctrine compliquait les successions lorsque chaque conjoint avait un contrat d'assurance vie alimenté par des fonds communs. Ce qui était le cas de la majorité des ménages français. Et en plus de compliquer la donne, elle pouvait augmenter les droits de succession à payer. Sa suppression est donc une bonne nouvelle pour l'assurance vie, plus simple et toujours diablement efficace !

Lire la suite
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M IMMOBILIER Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos

À découvrir également sur meilleurplacement.com