Non, les GAFA ne seront pas démantelés

jeudi 12 septembre
Auteur: Rédaction MeilleurPlacement
Il y a 2 mois - Le 12/09/2019 à 07h09

La Justice américaine a décidé, enfin, de s'attaquer à la position des GAFA. Une position écrasante. Monopolistique. Et cela a suffi à déclencher les réflexions, et parfois les fantasmes, surtout en Europe, de démantèlement des GAFA. C'est mal connaître le pragmatisme américain.

LE GOUVERNEMENT S'ATTAQUE AUX GAFA

Et c'est normal.
Et cela aurait dû commencer depuis longtemps.
Ces groupes sont dans une situation de domination dans l'histoire économique américaine, qu'on a déjà connue, certes, mais rarement.
Mais le contexte international a changé.
Nous ne sommes plus au début du siècle avec les géants de l'industrie pétrolière ou dans les années 70/80 avec les géants des télécoms.

QUEL EST LE BUT DE LA MANOEUVRE?

Il est simple.
Il est double.
Faire taire les critiques de plus en plus fortes sur ces acteurs pour qui notre vie privée n'a plus de secret.
Et, surtout, taxer un secteur qui affiche des résultats et des trésoreries insolents.
La machine à amendes va donc recommencer à tourner.
Malgré la crise de la 2008 qu'elles ont provoquée, les États-Unis n'ont ni démantelé ni fermé les banques américaines. Ils les ont bombardées d'amendes. Le pragmatisme américain.
Et aujourd'hui, c'est au tour des GAFA.
Les GAFA vont devoir payer.
Des amendes record.
Pour des manquements dont la liste s'allongera jour après jour.
Des amendes oui.
Un démantèlement non.

AU-DELÀ DU PRAGMATISME AMERICAIN

il y a un autre argument qui va à l'encontre de l'idée d'un démantèlement.
La puissance de la concurrence chinoise.
À l'heure où les États-Unis tentent de freiner la domination économique mondiale de la Chine, on les voit mal se saborder en laissant la voie ouverte aux Alibaba, Tencent et équivalents.
Non.
Les GAFA ne seront pas démantelés.
Mais ils seront taxés.
Très lourdement taxés.

LE TTSO DE LA SEMAINE

"Et maintenant… Uber"
Les US ont-ils déclaré la guerre aux boites de la tech ? Après Facebook et Google, tous les deux sous le coup d'actions concertées de la justice américaine (cf notre article hier), c'est au tour d'Uber, Lyft et autres valeurs stars du net rémunérant leurs chauffeurs & coursiers à la tâche (comme des free-lance externes) d'encaisser le coup qu'ils redoutaient depuis toujours. Le Sénat de Californie vient en effet d'adopter un projet de loi requalifiant les chauffeurs & coursiers en salariés.
Adoptée en Californie, Etat d'origine des boites tech, la loi, qui d'après la banque Morgan Stanley, augmentera de 35% (!) les coûts d'exploitation d'Uber et autres, a de fortes chances d'inspirer d'autres Etats US #GameChanger
N'oubliez pas de vous abonner à l'excellente newsletter du soir de TTSO. C'est très simple et c'est ici.

UN VENT D'OPTIMISME

règne sur les marchés.
Cette rentrée est placée sous le signe de l'optimisme.
Les investisseurs sont décidés à voir le verre à moitié plein, et même totalement plein.
Et les indices boursiers repartent à la conquête de nouveaux records.

EN FAIT

Tout va bien.
Le ralentissement économique mondial n'est pas structurel, il est conjoncturel.
Les États-Unis ne tomberont pas en récession et le cycle économique de croissance va continuer à défier toutes les lois de l'Économie.
Les États-Unis et la Chine multiplient les signes de bonne volonté, ils vont renégocier et se mettre d'accord.
Et Trump ne veut plus faire la guerre à personne. Il a même viré le faucon qui le conseillait, John Bolton, pour pouvoir faire la paix avec l'Iran et continuer à se rapprocher de son ami nord-coréen.
Les banques centrales vont encore distribuer de l'argent gratuit.
Les gouvernements vont faire de la relance.
Et Piketty va redistribuer les richesses.
Elle est pas belle la vie ?

THE R DAY

C'est le jour des retraites.
Edouard Philippe va nous expliquer la méthode et nous donner le calendrier de la réforme.
Nous allons savoir si nous allons enfin avoir le courage de supprimer les régimes spéciaux.
Et si nous allons mettre en place le système par points qui va permettre de dissimuler le fait que les retraites vont largement baisser et qu'il va falloir travailler beaucoup plus longtemps.
Et le cauchemar va commencer.
Avec les grèves.
Avec un avant-goût demain dans les transports.
Restez chez vous demain.

RIEN DE MIEUX QU'UNE BONNE CRISE

pour prendre des initiatives...
Hong Kong est dans une situation quasi insurrectionnelle et dans une crise profonde.
La City elle subit de plein fouet l'incertitude du Brexit.
Logique donc que la Bourse de Hong Kong lance une offre d'achat sur la principale Bourse anglaise, le London Stock Exchange pour 31.6 milliards de livres sterlings...
Une nouvelle offensive stratégique majeure de la Chine.
Londres devrait refuser quand même...

LE CHOC DU JOUR

62% des enfants de 8 à 14 ans ont peur d'être pauvres un jour (Ipsos/Secours Populaire).

DU CÔTÉ DES MARCHÉS

Le CAC 40 a clôturé la séance d’hier en gain de 0.44 % à 5 618 points après être monté 4 fois aux 5 620 points dans la séance. A 24 h de la présentation des conclusions du conseil des gouverneurs de la Banque centrale européenne, cette dernière résistance graphique pourrait être cassée durant la journée.
Le Dow Jones et le Nasdaq ont terminé dans le vert en gain de 0.85 % et 1.06 % portés par une légère embellie sur le front de la guerre commerciale sino-américaine. En effet, la Chine va exempter 16 catégories de produits américains de nouveaux droits de douane.
Ce matin à Tokyo, le Nikkei a fini en hausse 0.75 % dans l'attente de mesures de soutien à la croissance de la Banque centrale européenne (BCE) à l'issue de sa réunion en début de cette après-midi.
Le CAC 40 est attendu lui aussi en hausse cette matinée. Baisse de taux, nouveaux rachats de dettes publiques et privées, système de taux dégressif et prêts géants pour soulager la banque, les espoirs sont forts ce matin. La réunion de la BCE sera au cœur des préoccupations des investisseurs cette séance.
L'Or se négocie à 1495.60 $ l’once contre 1490.20 $ hier matin. Le Brent, quant à lui, s’échange à 60.98 $ le baril contre 62.78 $ la veille au matin et la parité eurodollar est à 1.1012 (contre 1.1046 précédent).

ON S'EN FOUT?

Paris devient comme Rio, si vous avez une montre de luxe, il va falloir la planquer, les vols à la tire des montres de luxe dans la rue explosent, surtout dans le triangle d'or autour des Champs-Elysées, je vais acheter une Swatch; Richard Ferrand, président de l'Assemblée Nationale, est mis en examen; Paris se vide de ses habitants qui gagnent entre 10,000 et 20,000€ annuels, normal avec la hausse de l'immobilier; Sardou n'aime pas notre époque, trop d'interdits, on ne peut plus fumer, picoler ou conduire vite sur les autoroutes et on est taxés sur tout, je me demande si je ne deviens pas réac aussi; 60% des naissances en France ont lieu hors mariage, sans compter celles qui sont en mariage mais pas du mari...

VOILÀ C'EST TOUT
BONNE JOURNÉE

MAY THE FORCE BE WITH YOU

Le Morning Zapping de
Marc Fiorentino

Décryptez l’actualité tous les matins. 180 000 personnes se lèvent du bon pied grâce au Morning Zapping de Marc Fiorentino

À découvrir également sur meilleurplacement.com