Nouveau repli général

mardi 09 juillet
Auteur: Rédaction MeilleurPlacement
Il y a 1 an - Le 09/07/2019 à 16h07

Le CAC 40 a reculé de 0.29 % à 5 572 points cette séance alignant une seconde journée de consolidation sur fond de faible volatilité. A noter que certains brokers américains commencent à appeler à la prudence et que la Réserve fédérale américaine (Fed) divulguera demain les 'minutes' de sa dernière réunion de politique monétaire.

DU CÔTÉ DES VALEURS
Le groupe minier Eramet est pénalisé par le repli des cours des métaux de base cette séance et décroche de plus de 7 % à 52.34 €. La livre de cuivre livrable dans trois mois cède 1,13 % à 2,2629 dollars à New York.
Les valeurs automobiles, elles aussi sensibles à la conjoncture, reculaient également, à l'instar de Faurecia (-4.98% à 36.80 €), Plastic Omnium (-4.82% à 20.73 €) ou Valeo (-4.77% à 25.56 €).

RÉSILIENCE DES ÉCONOMIES
Le commissaire chargé de l'euro à la Commission européenne, Valdis Dombrovskis, a déclaré ce jour que tous les pays de l'Union européenne (UE) dégageront de la croissance cette année et en 2020 mais les risques, notamment externes, sont à la hausses. Les rythmes de croissance des 28 Etats membres seront publiés demain. L’EuroStoxx perd 0.50 % et le DAX recule de 1.55 %.

LANCEURS D’ALERTES ?
Le Dow Jones et le Nasdaq évoluent en ordre dispersé le premier en perte de 0.32 % et l'indice des techs de gain de 0.26 % face à des analystes qui commencent à limiter la prise de risques. Par exemple, JPMorgan estime désormais que le risque de récession aux Etats Unis est à 36%, contre 30% auparavant. Morgan Stanley, quant à lui, trouve que le marché est devenu trop optimiste sur les profits des entreprises et réduit son exposition sur les actions à un plus bas depuis cinq ans. Peut-être que l’intervention demain de Jerome Powel, président de la FED, sur le sujet de la politique monétaire à la Chambre des représentants rebattra les cartes.

OUVERTURE PÉTILLANTE
PepsiCo a ouvert la saison des résultats trimestriels aux Etats-Unis avec une solide performance. Le géant américain a réalisé au titre de son deuxième trimestre clos le 15 juin un bénéfice net en hausse de 12,1% à 2,04 milliards de dollars. Le chiffre d'affaires a progressé de 2,2% à 16,45 milliards. Les analystes tablaient sur un chiffre d'affaires de 16,42 milliards.
A lire également
Fusion PSA- Chrysler : et les équipementiers dans tout ça ?

Annoncé fin mai 2019, puis arrêtés quelques jours après, les travaux d'approche entre PSA et Fiat Chrysler viennent de prendre un tour décisif début quelques jours. Effectivement, PSA a finalement accepté de payer une large prime de contrôle pour conclure l'opération (ce qui explique la dégringolade du cours de Bourse au lendemain de l'annonce). Mais qu’en est-il des équipementiers automobiles, Faurecia, Continental et Plastic Omnium en tête ?

Lire la suite
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos

À découvrir également sur meilleurplacement.com

visuel-morning
JOURNAL DE MONFINANCIER Trop d'argent ?
visuel-morning
GESTION ACTIVE La journée du calme
visuel-morning
GESTION ACTIVE Du vert partout