OBAMA JOUE SON VA TOUT DIMANCHE

vendredi 19 mars
Auteur: Marc Fiorentino
Il y a 9 ans - Le 19/03/2010 à 07h03

La réforme de la santé a une chance de passer ce week end au Congrés. Aprés un an de batailles. Les derniers calculs sur le coût de la réforme et sur les économies qu'elle entraînerait ont donné un coup de pouce déterminant.

Week end crucial pour Barack Obama avec le vote au Congrés de la réforme de la santé
N'ayons pas peur des mots, week end peut être historique pour les Etats Unis. C'est dimanche que les députés Américains devront se prononcer sur un nouveau systéme de santé. Aprés un an de bataille, le texte de 2457 pages d'aujourd'hui est certes est une version light du projet initial. La notion de couverture universelle qui a créé la polémique a été abandonnée. On peut dire qu'Obama joue son va tout. Car il accumule les échecs à l'étranger, sa politique de la main tendue n'a rien donné, on l'a vu hier avec la déclaration de Poutine sur le nucléaire Iranien. Il a besoin de cette victoire.

Avec la publication du cout réel de la réforme, ses chances de réussir se sont améliorées
La commission Budget du Congrés a chiffré le coût de la réforme. Ce sera 940 milliards de dollars. Mais elle a également indiqué que cette même réforme entraînera, notamment par les taxations spéciales sur les hauts revenus et certaines assurances privées, une économie de 130 milliards sur les dix prochaines années et surtout de 1300 milliards de dollars sur les dix années suivants. Du coup, cette réforme qui était présentée par ses détracteurs comme un nouveau gouffre fiscal devient une réforme de réduction du budget. Un sacré revirement.

Quel serait l'impact sur les marchés d'une approbation de la réforme?
Il serait trés positif. Les marchés n'aiment pas le manque de leadership présidentiel et il n'aime pas les situations bloquées dans les parlements. Et la crainte que ce package soit un poids sur les finances publiques s'est éloignée. En fait cette réforme fera l'effet d'un nouveau plan de relance car c'est une injection indirecte d'argent pour la population la plus défavorisée et donc à plus fort besoin de consommation. Résultat des courses dimanche soir.
A lire également
Assurance vie : La fiscalité des successions plus douce?

Michel Sapin devrait abroger dans les prochains jours la réponse ministérielle Bacquet-Auriol. Depuis 2012, cette doctrine compliquait les successions lorsque chaque conjoint avait un contrat d'assurance vie alimenté par des fonds communs. Ce qui était le cas de la majorité des ménages français. Et en plus de compliquer la donne, elle pouvait augmenter les droits de succession à payer. Sa suppression est donc une bonne nouvelle pour l'assurance vie, plus simple et toujours diablement efficace !

Lire la suite
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M IMMOBILIER Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos

À découvrir également sur meilleurplacement.com