OBAMA PART EN GUERRE CONTRE LES REPUBLICAINS

mardi 20 septembre
Auteur: Marc Fiorentino
Il y a 8 ans - Le 20/09/2011 à 07h09

Il y a un mot qu'il ne faut pas prononcer chez les Républicains. Le mot impôt. En annonçant un projet de taxer les plus riches et les entreprises, Barack Obama vient de lancer sa campagne électorale et de déclencher, à tort ou à raison, un blocage politique total aux Etats Unis

Barack Obama a annoncé un plan de réduction du déficit principalement par augmentation des impôts
On peut dire que la campagne électorale de 2012 est officiellement lancée depuis hier soir. Barack Obama, qui avait fait le choix d'un plan de relance il y a quelques jours, tourné vers le compromis avec les républicains puisqu'il y avait des baisses de charge pour les petites entreprises notamment, a changé de cap. Il va à l'affrontement. Il a prononcé le mot qui ne passe pas. Le mot "impôt". Il sait que les Républicains dans leur vaste majorité ne voteront jamais une augmentation d'impôts. Les Etats-Unis entrent donc en campagne électorale mais le plus ennuyeux c'est qu'on peut dire qu'à partir d'aujourd'hui les Etats-Unis entrent dans une phase de blocage politique totale

Mais une taxation des plus gros revenus, est ce plus simple à passer
Pas aux Etats-Unis. Les Etats-Unis ce n'est pas la France, ni l'Europe. Gagner de l'argent, beaucoup d'argent, c'est le rêve Américain et même des Américains avec des revenus bas sont viscéralement opposés aux impôts, même sur les plus riches. Jamais les Républicains, même si le pays était au bord du gouffre, n'accepteront la moindre hausse d'impôts. Ils n'ont pas oublié que Clinton avait battu George Bush père avec un clip où on voyait Bush dire "Read my lips, no new taxes" alors qu'il avait du relever les impôts quelques mois après.

Pourquoi Obama se lance t-il dans cette aventure?
Il veut mettre les Républicains au pied du mur. Il a présenté une vision volontairement caricaturale hier pour montrer leurs différences. En gros, dit il, soit on taxe les riches, soit on exclut les plus nécessiteux des programmes d'aide médicale. Aux Républicains de décider. Le pays va être définitivement coupé en deux. La stratégie d'Obama est sûrement politiquement correcte mais elle est économiquement risquée car en provoquant un choc frontal, certes nécessaire, il vient de rendre tout compromis impossible. Et on voit, avec l'Italie ce matin, que les agences de notation n'aiment pas les blocages politiques.
A lire également
Immobilier : le meilleur placement, c’est réduire son crédit

Une rentrée d’argent inattendue ? Au lieu de laisser dormir cet argent sur des comptes dont la rémunération est au plus bas, pourquoi ne pas utiliser ces fonds pour rembourser un crédit immobilier par anticipation, soit en partie ou dans sa totalité ? Mais attention, le contrat de prêt peut prévoir une indemnité pour ce remboursement anticipé. Sauf si l’emprunteur a su négocier (et ce n’est pas évident) pour réduire cette pénalité ou mieux ne pas s’en acquitter…

Lire la suite
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M IMMOBILIER Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos

À découvrir également sur meilleurplacement.com