OBAMA VEUT S'ATTAQUER AU DEFICIT

lundi 23 février
Auteur: Marc Fiorentino
Il y a 10 ans - Le 23/02/2009 à 07h02

La démarche peut surprendre alors que les déficits budgtétaires sont entrés dans un déparage incontrolé...

En pleine relance par les déficits budgétaires, Barack Obama veut s'engager sur la voie de la responsabilité budgétaire
Alors que les recettes fiscales s'effondrent du fait de la crise et que le déficit budgétaire explose sous la pression des plans de relance, plus personne ne parlait de rigueur budgétaire ni aux Etats Unis, ni dans le reste du monde. Et pourtant Barack Obama a décidé de s'engager sur une réduction de 50% du déficit budgétaire à la fin de son premier mandat. Sa démarche pourrait suprendre mais elle est tout a fait logique. Il cherche à éviter une panique sur la dette américaine en rassurant les investissurs. Son message est clair: notre déficit est abyssal mais il est conjoncturel; nous restons attachés à la rigueur budgétaire.

Et comment peut on réduire le déficit budgétaire en periode de récession?
On ne peut pas réduire son déficit en période de récession mais Obama parie sur la reprise. Et il veut réinstaurer, sous forme de loi, le systéme du pay as you go qui avait été introduit en 1990 et abandonné en 2003. C'est un système simple. L'Etat ne peut réduire les impots ou augmenter les dépenses que si il a en face des revenus supplémentaires qui lui permettent de le faire. Le déficit budgétaire va dépasser les 1,300 milliards de dollars soit prés de 10% du PIB cette année. L'objectif est de revenir à 3% en 2013.

C'est jouable ?
Tout dépend de la croissance. Si l'économie américaine rebondit fortement en 2011 et 2012, l'objectif sera atteint. Dans le cas contraire c'est illusoire. Mais pour Obama il est urgent de rassurer les marchés. Il ne peut pas se permettre de voir la dette américaine être dégradée de façon significative. Cela impliquerait une hausse de taux d'intérêt pour se refinancer et donc un dérapage accru du déficit. Il doit à tout prix rassurer. Quitte à prendre un gros risque. Celui de s'engager sur un objectif qu'il ne pourra pas atteindre.
A lire également
Assurance-vie : Comment récupérer une partie de vos fonds ?

L’assurance-vie a beau avoir le vent en poupe, elle souffre d’une idée reçue bien forte : les sommes placées sur un contrat d'assurance-vie sont bloquées. Ce qui est totalement faux. Si vous avez un besoin ponctuel d’argent pour financer un projet, vous pouvez à tout moment piocher dans votre assurance-vie sans attendre l'échéance fiscale de 8 ans. Il existe alors 2 possibilités pour récupérer des liquidités sur son contrat : le rachat partiel ou une solution plus simple, rapide et pourtant méconnue : l’avance.

Lire la suite
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M IMMOBILIER Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos

À découvrir également sur meilleurplacement.com