OU EST LE BOUT DU TUNNEL ?

jeudi 28 juillet
Auteur: Marc Fiorentino
Il y a 8 ans - Le 28/07/2011 à 08h07

La dette, encore la dette, et toujours la dette…Les marchés restent encore confus, déboussolés, au gré des effets d’annonces et des dégradations des agences de notation. Hier, double ration pour tout le monde : Wolfgang Schauble fait encore trembler les marchés en annonçant refuser de « signer un chèque en blanc » pour le rachat d'obligations de pays en difficulté par le fonds de secours européen et Standard and Poor’s qui dégrade (encore) la Grèce. Et puis pour ajouter une couche, aux Etats-Unis rien ne va plus. On ne sait vraiment pas quand on verra le bout du tunnel...

LE CHAOS

Les élus américains jouent vraiment avec le feu et n’arrivent toujours à trouver un accord sur le plafond légal de la dette publique. Pour rappel, la date du 2 août, c’est dans 5 jours.

« QUASI-DEFAUT »

Ces deux mots vont résonner dans les salles de marché ce jeudi ! Encore une fois, Standard and Poor’s a frappé ! L'agence de notation a jeté un coup de froid la veille en dégradant de deux crans, à CC contre CCC auparavant, la note de la dette de la Grèce, en raison du risque de défaut de paiement du pays. Elle a assorti cette note d'une « perspective négative », signifiant ainsi qu'elle envisage une nouvelle dégradation dans les mois à venir.

LA DOUCHE FROIDE

C’est ainsi que ‘Les Echos’ qualifient la hausse surprise du chômage sur le mois de juin annulant ainsi la baisse enregistrée depuis le début de l’année. C’est encore 33 600 demandeurs d’emploi qui grossissent les rangs de Pole Emploi, les jeunes et les séniors étant en première ligne… Pour enrayer cette hausse, le ministre de l’Emploi, Xavier Bertrand, fonde tous ses espoirs sur l’entrée en vigueur des à la rentrée de mesures en faveur des jeunes et des licenciés économiques. Une dépense qui ne sera pas du goût du FMI qui presse la France d’assainir sa situation budgétaire. Cruel dilemme…

A LA RECEHERCHE DES 16 MILLIARDS PERDUS

Le Fonds monétaire international veille au grain ! La France doit encore faire des efforts, 16 milliards d’euros exactement pour ramener son déficit en dessous du seuil des 3% de PIB alors qu’il atteindrait encore 3,8% d’après l’institution internationale. L’hexagone ne peut se louper si elle souhaite conserver son triple A, atout indéniable pour s’endetter à bas coût, alors que le risque d’une contagion de la crise de la dette en Europe, est encore bien présent.

TANDIS QU’AU JAPON… Y A-T-IL VRAIMENT EU UN TSUNAMI ?

Vent d’optimisme au Japon malgré l’adversité ou « L’incroyable rebond du Japon». C’est ainsi que ‘La Tribune’ fait sa une. Quatre mois seulement après le tsunami, l’archipel a réussi à redémarrer son économie, les japonais ont repris le goût de consommer et les investisseurs, celui du risque. Chapeau !

COMME UN OURAGAN

On pense tout de suite au tube qui a fait la gloire de la princesse Stéphanie de Monaco. Raté… PSA Peugeot Citroën voit les nuages noirs s’amonceler dans son ciel. Le second semestre sera difficile, voire dans le rouge pour le constructeur automobile français, l’impact du séisme japonais sera considérable. Des problèmes d’approvisionnement de composants qui vont provoquer un tsunami dans les comptes de PSA : un coût de 700 millions d’euros sur l’année contre 500 prévus jusqu’à présent.

BRAVO LES PETITES ET MOYENNES CAPI !

L’indice phare des petites moyennes et capitalisations, le CAC Mid & Small peut jouer le fier en affichant un gain de 1,52% depuis le début de l’année. Il surperforme ainsi son grand frère, le CAC 40 qui lui plie de 1,86% sur la période. Comment expliquer cet écart, c’est très simple. L’indice phare de la place parisienne comporte plus de valeurs financières que l’indice de référence des small et mid et que ces dernières sont souvent sujettes à des poussées de fièvre. Depuis le début de l’année Augros Cosmetic Packaging a flambé de 260% ou Artprice de 248%.

LE CLUB DES NEUF

Neuf des quarante composantes de l’indice CAC 40 seront sous les feux des projecteurs ce jeudi à l’occasion de la publication de leurs résultats semestriels, dont la plupart avant-Bourse. Ca se bouscule donc au portillon…

Le Morning Zapping de
Marc Fiorentino

Décryptez l’actualité tous les matins. 180 000 personnes se lèvent du bon pied grâce au Morning Zapping de Marc Fiorentino

À découvrir également sur meilleurplacement.com