PETROLE: La bataille des 60 dollars

jeudi 05 février
Auteur: Marc Fiorentino
Il y a 10 ans - Le 05/02/2009 à 08h02

On sent une grosse agitation autour du pétrole ces derniers jours

Prés de 150 dollars le cours du pétrole était une catastrophe pour les pays consommateurs. A moins de 40 dollars la panique a changé de camp. On parlait de la Russie hier. Mais c'est le Venezuela, l'Iran, les compagnies pétrolières internationales et même les pays du Golfe qui s'agitent et cherchent une stratégie pour faire remonter les cours vers les 60 dollars. Sans succés. Les tankers croisent toujours aux larges des côtes en attendant que les cuves de réserve se vident et ce, malgré un hiver particulièrement rigoureux. L'iRak en reconstruction vient de lancer un appel d'offres pour accélérer l'exploitation de ses réserves et a besoin des revenus du pétrole

Les annonces de résultats décevants pour les compagnies pétrolières s'accumulent.
Cette semaine c'était BP qui annonçait sa première perte depuis 7 ans. Une perte de 3.3 milliards de dollars contre 4.4 milliards de profits il y a un an. Aprés Royal Dutch Shell en perte aussi. Pour Exxon, Shell, Conoco ou Total, les profits sont en baisse et les investissements sont repoussés. Ce qui va se passer dans les jours et les mois qui viennent va être passionnant. Il va falloir faire remonter le cours du pétrole au dessus de 60 dollars

comment peuvent ils y parvenir avec une économie mondiale en récession ?
On va assister à une série d'évenements ou d'annonces qui mis bout à bout forment un puzzle trés lisible. Du lancement d'un satellite par l'Iran, à des dérapages verbaux à venir de Hugo Chavez, quelques pipelines qui vont sauter au Nigeria, les patrons de compagnies pétrolières qui vont annoncer qu'ils arrêtent purement et simplement les investissements et une déclaration saoudienne sur une réduction drastique de sa production. ET le tour sera joué. C'est un feuilleton passionnant a suivre tous les jours et à consommer sans modération, pas comme l'essence....



A lire également
Assurance vie : La fiscalité des successions plus douce?

Michel Sapin devrait abroger dans les prochains jours la réponse ministérielle Bacquet-Auriol. Depuis 2012, cette doctrine compliquait les successions lorsque chaque conjoint avait un contrat d'assurance vie alimenté par des fonds communs. Ce qui était le cas de la majorité des ménages français. Et en plus de compliquer la donne, elle pouvait augmenter les droits de succession à payer. Sa suppression est donc une bonne nouvelle pour l'assurance vie, plus simple et toujours diablement efficace !

Lire la suite
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M IMMOBILIER Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos

À découvrir également sur meilleurplacement.com