PLUS DE CORRELATION CLASSIQUE SUR LES MARCHES

mercredi 06 octobre
Auteur: Marc Fiorentino
Il y a 9 ans - Le 06/10/2010 à 07h10

Les mouvements de ces derniers jours avec une hausse parallèle de l'euro, de l'or, des actions mais aussi des obligations ne sont pas tout à fait cohérents. Mais qui a dit que les marchés étaient rationnels?

Euro au plus haut, taux d'intérêt au plus bas, or au plus haut, on a quasiment un record tous les jours
Et ce qui se passe actuellement est très franchement étonnant. Arrêtons quelques secondes pour faire un point sur l'évolution actuelle des marchés. De tous les marchés. Pour tenter de comprendre ce qui peut paraitre logique et ce qui ne l'est pas du tout. Baisse du dollar? Logique. Les Américains se sont à leur tour lancés dans la guerre des monnaies. Hausse de l'or ? Logique aussi car c'est la conséquence directe de la chute du dollar. Là où cela devient compliqué c'est quand on regarde les obligations d'Etat aux Etats-Unis et en Europe et les actions. Les taux longs au plus bas, et donc les obligations au plus haut, logique aussi puisque les banques centrales se jettent à corps perdu dans ce qu'on appelle le quantitative easing, c'est-à-dire le rachat d'obligations pour injecter de l'argent dans le systéme.

Finalement, tout est très logique ?
EN fait non. Les corrélations classiques ne fonctionnent plus. Par exemple, l'ancien patron de la FED considérait l'or comme un indicateur essentiel d'inflation et pour lui une hausse de l'or entrainait forcément une hausse des taux longs. Ce qui n'est pas le cas, au contraire. La baisse du dollar était également un facteur majeur de déstabilisation des marchés actions européens et japonais, or les actions européeennes ont explosé à la hausse hier et ce matin le Japon progresse fortement alors que le dollar est au plus bas.

Est-ce que tout cela donne une indication sur l'évolution future des marchés?
Oui. A terme, même si cela demande du temps, les corrélations classiques reprennent le dessus. Il va donc falloir qu'il y ait une correction majeure quelquepart. Soit c'est la bulle obligataire qui explose, cela fait des mois qu'on l'attend mais cela ne vient toujours pas, soit les actions rechutent ce qui serait étonnant compte tenu de la situation des entreprises, soit le dollar rebondit et cela n'a pas l'air d'être le sens de l'histoire. Vous comprenez mieux pourquoi tout le monde ou presque est complétement perdu.
A lire également
Immobilier : Faut-il être propriétaire ou locataire ?

Payer un loyer plutôt que détenir sa résidence principale, c’est jeter l’argent par la fenêtre. Cette idée préconçue, on vous l’a sûrement martelée tout au long de votre vie. Mais ça c’était avant. Aujourd’hui le paradigme immobilier qui prévalait à l'époque de nos parents a volé en éclats. En 2015, être propriétaire de sa résidence principale n’est plus la voie royale pour se constituer un patrimoine solide comme un roc. Ce n’est pas la meilleure solution non plus pour s’enrichir avec l’immobilier. On vous explique pourquoi :

Lire la suite
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos

À découvrir également sur meilleurplacement.com