Pression baissière

lundi 12 août
Auteur: Rédaction MeilleurPlacement
Il y a 3 mois - Le 12/08/2019 à 17h08

Le CAC 40 a terminé la première séance de la semaine en recule de0 .32 % à 5 310 points sur fond de pessimisme concernant les perspectives mondiales. Par exemple, dimanche, Goldman Sachs a revu à la baisse sa prévision de croissance pour les Etats-Unis en précisant ne pas s'attendre à un accord commercial sino-américain avant l'élection présidentielle américaine (novembre 2020).

LE DOSSIER DU JOUR
Altran a grappillé 0,3% à 14.33 €, après l'annonce de la signature, le 11 août, d'un accord qui énonce les termes et conditions du projet d'OPA amicale de Capgemini sur ce premier au prix de 14 euros par action.

L’ALLEMAGNE NE RASSURE PAS
L'institut d'études économiques allemand Ifo a souligné, dans sa dernière enquête trimestrielle, l’anticipation, par 1.200 spécialistes de plus de 110 pays, d’une croissance nettement plus faible du commerce mondial avec l'escalade dans le conflit commercial entre les Etats-Unis. L’EuroStoxx 50 et le DAX ont reculé de respectivement 0.12 % et 0.24 %.

EFFET ANXIOGENE
A Wall Street, le Dow Jones et le Nasdaq perdent 1.07 % et 0.93 %. L'aversion au risque a pris une nouvelle fois le dessus chez les investisseurs, au détriment des actions, sur fond de craintes de récession et de baisse des rendements obligataires. A 1,6829%, le rendement des bons du Trésor américain à dix ans est en recul de cinq points de base.

DANS LE RESTE DU MONDE
En Argentine le peso a plongé brutalement de 14% face au dollar après le revers de Macri (président libéral sortant) aux primaires.
Au Danemark, la Jyske Bank propose un prêt sur dix ans avec un taux d’intérêt négatif. Une situation due à la chute des taux de crédit immobilier qui ont atteint leur plus bas historique au Danemark.
A lire également
La BCE met en orbite le CAC sur les 5.500 points

Cela faisait un bon mois qu'on avait pas vu une telle hausse sur les marchés. Le CAC 40 s'offre une séance de rebond après une communication prudente de la BCE quant à l'orientation donnée à sa politique monétaire. L’institution européenne a surpris son monde après l'annonce d'un maintien de ses taux directeurs à leurs niveaux actuels au moins jusqu'à l'été 2019. Une décision qui a fait décrocher l'euro vers les 1,16 dollar.

Lire la suite
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M IMMOBILIER Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos

À découvrir également sur meilleurplacement.com